Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ski nordique: un premier bilan suisse en demi-teinte

Brigitte Albrecht a le potentiel pour figurer parmi les 25 premières.

(Keystone)

Au lendemain de l'ouverture de la saison nordique et des épreuves de la Coupe du monde en Norvège (fond) et en Finlande (saut), les Suisses présentent un bilan à deux faces.

D'un côté, à Beitostölen, les fondeurs ont déjà qualifié l'équipe de relais des messieurs pour les Mondiaux de Lahti. De l'autre, à Kuopio, les sauteurs sont carrément passés à côté de leur sujet.

«Dans un premier temps ça a été assez dur, au plan de la course individuelle en particulier. Aucun point n'a été marqué en Coupe du monde, explique Michel Antzemberger, le chef du fond. Pour cela, il faut finir dans les trente premiers.»

Restent les aspects positifs. Laurence Rochat, la Vaudoise de la Vallée-de-Joux, avec sa 33e place sur 10 kilomètres, style classique, est à un souffle d'entrer dans les points. D'autant qu'elle n'a perdu qu'une seconde sur Brigitte Albrecht.

«La numéro un des Suissesses» a débuté cette saison en «douceur», ce qui était prévu. Sans chute, la Valaisanne d'Obergoms s'est classée dans les points. «Actuellement elle possède le potentiel pour figurer dans les 25 premières», souligne Michel Antzemberger. Qui n'est pas très satisfait en revanche de la performance des trois autres fondeuses.

Autre sujet de satisfaction dans la perspective de Lahti: les filles ont rempli le 50 pour cent des critères de sélection avec leur 7e place en relais. Dommage qu'Andrea Senteler soit tombée. Elles doivent encore réussir une performance semblable pour assurer leur qualification.

Chez les garçons, pour leur première sortie, Reto Burgmeister et Wihlem Aschwanden, eux, ont réalisé une bonne performance sur le 15 kilomètres style classique. D'autant qu'ils sont parvenus à augmenter leur rythme tout au long de la course. Ce qui est de bon augure dans l'optique du 10 kilomètres style libre de mercredi à Beitostölen.

Si aucun stage de préparation n'est prévu pour les filles avant les échéances de Santa-Caterina (8-10 décembre en Italie), les garçons se rendront directement de Norvège à Saint-Moritz pour un stage d'altitude.

Pierre-Henri Bonvin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×