Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Skyguide commence à payer pour Überlingen

Après la catastrophe, la douleur des proches lors des funérailles.

(swissinfo.ch)

Selon un accord signé jeudi à Zurich, les familles de l’équipage russe disparu dans la collision d’Überlingen seront indemnisées ces jours prochains.

Mais aucune entente avec la société de contrôle aérien n’est encore intervenue pour les autres victimes du crash, qui avait fait 71 morts.

Représentant les familles des onze membres de l’équipage russe et d’un passager, l’avocat berlinois Heiko van Schyndel confirme le paraphe de cet accord avec les avocats de la société de contrôle aérien suisse Skyguide.

Selon Heiko van Schyndel, Skyguide a déjà versé l'argent sur son compte. «Il sera ensuite distribué en Russie. Les paiements aux familles devraient être effectués durant les deux semaines à venir».

Le mystère subsiste sur le montant en question. L’avocat ne confirme ni ne dément la somme de 300’000 dollars par personne citée dans les médias.

Les parties se sont entendues sur des «sommes d'indemnisation qui dépassent clairement celles prévues par la loi suisse», reconnaît Heiko van Schnyndel dans un communiqué publié vendredi.

«Bien sûr, nous aurions voulu obtenir davantage, confie l’avocat à swissinfo. Mais ce résultat me satisfait, et mes clients aussi je pense».

La responsabilité éludée

«Nous n’avons pas discuté de la question de savoir qui est responsable du crash, poursuit l’avocat. La responsabilité se trouve peut-être du côté des pilotes, qui figurent parmi mes clients».

«En clair, poursuit l’avocat, je suis heureux que notre cas ne soit pas passé devant un tribunal, où cette question aurait pu être soulevée.»

Les états allemand et suisse ne sont pas pour rien dans ce premier accord, note aussi Heiko van Schyndel. Les deux gouvernements ont fourni «une somme assez considérable» pour assumer les suites financières de la catastrophe aérienne.

Les deux pays s'étaient mis d'accord en juin 2003 pour verser chacun 10 millions de dollars dans un fonds d'indemnisation.

De son coté, le porte-parole de Skyguide indique que l'accord a été obtenu «après de longues et intensives discussions».

«Nous avons toujours dit qu’obtenir un accord en dehors des tribunaux était la meilleure solution», rappelle Patrick Herr.

La meilleure solution

«Nous avons obtenu un premier accord, et c’est une bonne chose, poursuit le porte-parole. Mais les négociations continuent. Pour les autres parties, un travail compliqué reste à mener».

Pour les autres victimes de la collision du 1er juillet 2002, aucun accord n'a donc été trouvé. Mais des discussions sont en cours, confirme l'avocat hambourgeois Gerrit Wilmans, qui représente les familles de 40 autres victimes russes.

swissinfo et les agences

En bref

- Le 1er juillet 2002, un Tupolev 154 de la compagnie Bashkirian Airlines télescope un Boeing de fret de la société DHL au-dessus du lac de Constance.

- La région est placée sous le contrôle aérien de la société suisse Skyguide.

- Les 69 occupants du Tupolev, principalement des écoliers originaires d'Ufa, capitale de la République russe du Bashkiristan, et les deux pilotes du Boeing sont tués.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.