Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

Pierre-Yves Donzé, né à la Chaux-de-Fonds, est devenu Professeur d'histoire économique à l'Université d'Osaka. Il enseigne l'histoire industrielle abordée dans une perspective transnationale et globale, l'histoire des entreprises multinationales et l'histoire des technologies. Il est spécialiste de l'histoire de l'industrie horlogère.

Pierre-Yves Donzé dans son bureau.

Pierre-Yves Donzé dans son bureau à l'Université d'Osaka.

(pd)

swissinfo.ch: Pourquoi avez-vous décidé d'aller au Japon? Depuis combien de temps est-ce que vous y habitez? 

Pierre-Yves Donzé: Je suis venu faire un post-doc à l'Université de Kyoto en 2006, au pays de mon épouse, après l'obtention de ma thèse à l'Université de Neuchâtel. J'habite au Japon depuis plus de dix ans.

swissinfo.ch: Quand vous parlez de l'industrie horlogère suisse, qu'est-ce que les Japonais en disent?

Pierre-Yves Donzé: Les Japonais ont beaucoup d’attirance pour les marques suisses mais les trouvent beaucoup trop chères. Il n'y a pas vraiment de raison de payer un tel prix pour les acquérir.

swissinfo.ch: Quand vous discutez de l'économie suisse, quelles sont les réactions des Japonais?

Pierre-Yves Donzé: Les Japonais n'ont en général pas la moindre idée de l'économie suisse, à part quelques gros clichés comme la neutralité, le secret bancaire et les prix élevés. Ils ne savent pas en général que les Suisses n'habitent pas (tous) dans les Alpes et que les entreprises suisses sont compétitives sur le marché global.

Vous êtes Suisse et vivez à l'étranger? swissinfo.ch a lancé pour vous un compte Instagram. Partagez vos photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #WeAreSwissAbroad! L’objectif est de créer ensemble une petite communauté virtuelle de Suisses de l'étranger.

Vous êtes Suisse et vivez à l'étranger? swissinfo.ch a lancé pour vous un compte Instagram. Partagez vos photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #WeAreSwissAbroad! L’objectif est de créer ensemble une petite communauté virtuelle de Suisses de l'étranger.

(swissinfo.ch)

swissinfo.ch: Quand vous dites que vous venez de Suisse, qu'est-ce que les Japonais pensent? 

Pierre-Yves Donzé: L'image de la Suisse est excellente au Japon, mais elle repose presque uniquement sur des clichés (Heidi, neutralité, banques, montres, etc.).

swissinfo.ch: Est-ce que vous participez aux votations suisses depuis le Japon?

Pierre-Yves Donzé: Je ne participe en général pas aux votations en Suisse. Après plus de dix ans au Japon, j'aimerais pouvoir participer aux votations ici au niveau local, mais le vote des étrangers est quelque chose d'absolument inconcevable ici.

swissinfo.ch:Est-ce que c'est difficile de maîtriser le japonais?

Pierre-Yves Donzé: Ce n'est pas difficile mais cela prend du temps.

swissinfo.ch: Qu'est-ce vous aimez au Japon?

Pierre-Yves Donzé: J'aime particulièrement trois choses: une société sûre (la plus sûre du monde), la qualité de la cuisine locale (y compris occidentale) et l'élégance des gens.

Professor mit zumeist jungen Studierenden posiert vor Hauseingang

Le professeur Pierre-Yves Donzé (à droite) lors d'une sortie avec des élèves de l'Université d'Osaka.

(pd)

swissinfo.ch: Est-ce que la Suisse vous manque?

Pierre-Yves Donzé: Comme j'ai la chance de rentrer cinq à six fois par année pour le travail et les vacances, je n'ai absolument pas l'ennui du pays. Par ailleurs, c'est vivre toute l'année en Suisse que je trouverais ennuyeux.

swissinfo.ch: Quels sont les aspects positifs de la Suisse que vous ressentez en vivant au Japon?

Pierre-Yves Donzé: La Suisse est un pays cosmopolite. C'est quelque chose que l'on ne ressent pas vraiment en vivant en Suisse parce que beaucoup de gens sont étroits d'esprit, mais les Suisses de l'étranger sont souvent ouverts sur le monde. J'ai commencé à être fier d'être Suisse, donc issu d'une nation cosmopolite, en vivant à l'étranger.

×