Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Armes à feu: l’occasion fait le suicidé

Selon une étude de l'Université de Zurich publiée dans le magazine scientifique «European Psychiatry», les suicides par arme à feu sont généralement plus fréquents dans les cantons où de nombreuses armes sont en circulation. Et particulièrement en Suisse centrale.

C'est dans les cantons de Nidwald, Obwald et Uri que les personnes qui se donnent la mort utilisent le plus souvent une arme à feu (32,7% des cas). Ces trois cantons sont aussi ceux où les ménages détiennent le plus souvent un pistolet ou un fusil (57%), écrit mercredi l'Université de Zurich.

A l'opposé, dans les cantons où le taux des ménages disposant d'une arme à feu est faible, comme à Genève ou Bâle-Ville (moins de 20%), la proportion de suicides par balle est plus basse (15,2% à Genève et 24,4% à Bâle-Ville). A Neuchâtel et dans le canton de Vaud, les privés possèdent aussi relativement peu d'armes à feu et ce type de suicides est également plus rare.

L'étude zurichoise repose sur les statistiques des suicides commis entre 1998 et 2007. Durant cette période, on a enregistré 13'410 décès volontaires dans le pays, dont 3169 avec une arme à feu. Soit un taux moyen de 23,6%.

Selon le responsable de l'étude, les pistolets et les fusils sont souvent utilisés pour les suicides impulsifs ou ceux commis sous l'influence de l'alcool. «L'occasion ne fait pas seulement le larron, mais aussi le suicidé», déclare Vladeta Ajdacic-Gross de la Clinique de psychiatrie générale et sociale de l’Université, auteur principale de l’étude.

Selon le chercheur zurichois, il serait possible d'empêcher une centaine de suicides par an en Suisse en prenant des mesures adaptées. L'armée, les corps de police ainsi que les organisations de tireurs et de chasseurs devraient mener des campagnes de prévention, propose Mme Ajdacic-Gross.

Les Suisses se prononceront vraisemblablement en février 2011 sur l'initiative de la gauche «Pour la protection face à la violence des armes». Ce texte demande que les armes militaires soient déposées dans des locaux de l'armée. Quiconque veut acheter, porter ou utiliser une arme à feu devrait par ailleurs prouver qu'il en a vraiment besoin et qu'il dispose des capacités nécessaires.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×