Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bouillonnement autour de «l’affaire Polanski»

Alors que le président français Nicolas Sarkozy s’enquiert auprès de son homologue suisse de l'état d'avancement du dossier Polanski, une nouvelle dénonciation sème le trouble.

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a reçu un appel téléphonique de son homologue français Nicolas Sarkozy. Ce dernier s'est enquis entre autres de l'état d'avancement du dossier Polanski. Madame Leuthard l'a informé de la procédure d'extradition pendante, a indiqué le Département fédéral de l'économie (DFE) dans un communiqué vendredi.

Par ailleurs, le procureur de Los Angeles a rencontré, vendredi également, une actrice britannique qui affirme que Roman Polanski a abusé d'elle sexuellement lorsqu'elle avait 16 ans. Lors d'une conférence de presse le même jour à Los Angeles, Charlotte Lewis a déclaré aux journalistes que le réalisateur avait abusé d'elle alors qu'elle travaillait sur son film «Pirates», en 1982 à Paris, un film sorti quatre ans plus tard.

Me Kiejman, avocat du cinéaste, a dénoncé sur la radio Europe 1 les accusations portées contre son client. «Le fait que cette personne ait retrouvé la mémoire 26 ans après les faits en surprendra plus d'un», a-t-il déclaré.

L'autre avocat du cinéaste, Hervé Temime, a estimé pour sa part que ces nouvelles accusations pouvaient au contraire servir son client «car elles démontrent à quel point il y a une orchestration faite en Californie pour essayer d'éviter que M. Polanski puisse retrouver sa liberté une fois pour toutes».

Ce nouveau rebondissement survient au beau milieu du Festival de Cannes, où le monde du cinéma apparaît divisé sur le soutien à apporter au cinéaste franco-polonais âgé de 76 ans. Il n'a en tout cas pas ébranlé Bernard-Henri Lévy, qui a lancé à la veille de l'ouverture du Festival une pétition demandant à Berne de ne pas extrader Roman Polanski.

Roman Polanski, âgé de 76 ans, se trouve en résidence surveillée dans son chalet de Gstaad (canton de Berne) dans l'attente de l'examen de la demande d'extradition formulée par les Etats-Unis. La justice américaine veut le juger pour abus sexuel sur une mineure de treize ans en 1977.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse