Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dialogue sur la sécurité avec les organisations musulmanes

Prière dans un centre de la communauté musulmane de Zurich.

(Keystone)

Des représentants d'organisations musulmanes de Suisse et de l'Office fédéral de la police (fedpol) se sont rencontrés lundi pour parler de thèmes liés à la sécurité intérieure.

Cette rencontre amorce un dialogue qui sera approfondi par la suite dans le cadre de rencontres régulières ou lorsque l'actualité l'exigera.

L'objectif de cette rencontre, qui s'est tenue lundi à Berne, était d'approfondir le dialogue sur la question de la sécurité intérieure. Des représentants d'une trentaine d'organisations musulmanes de Suisse ont échangé leurs vues avec des délégués de l'Office fédéral de la police (fedpol).

Organisée par le Service d'analyse et de prévention, une entité intégrée à fedpol, la réunion avait aussi pour objectif «d'attirer l'attention sur l'amalgame qui est injustement fait entre religion et culture islamique d'une part et extrémisme et terrorisme islamiste d'autre part», indique le communiqué de fedpol.

Régulariser les rencontres

«On se félicite de cette initiative», a confié Adel Méjri, le président de la Ligue des musulmans de Suisse, qui a pris part à la table ronde. «Il est important d'établir entre nous un climat de confiance et de collaboration», a-t-il poursuivi.

«Nous avons tout particulièrement apprécié l'ouverture et l'esprit de partenariat sur lesquels se fondaient les discussions», a confié à swissinfo le président de la Fédération des organisations islamiques de Suisse Hisham Maizar.

Les représentants des organisations musulmanes ont souligné qu'ils se sentaient également concernés par la sécurité intérieure de la Suisse. Ils ont par ailleurs condamné toute forme de violence et ont déclaré souffrir de l'amalgame fait entre l'islam et l'islamisme.

Dans son communiqué, fedpol précise encore qu'ils «ont affirmé se sentir souvent incompris, voire discriminés». Lors de la rencontre, les représentants des organisations musulmanes ont en outre clairement souhaité soutenir les efforts des autorités dans le domaine de la sécurité.

La possibilité d'élaborer à l'avenir des projets communs en matière de prévention a également été discutée, poursuit le communiqué. Enfin fedpol indique qu'il a été décidé de poursuivre le dialogue dans le cadre de réunions régulières ou lorsque l'actualité l'exige.

En mars déjà

En mars dernier, le ministre de la justice Christoph Blocher avait déjà rencontré les représentants des organisations musulmanes de Suisses pour évoquer des thématiques liées à la sécurité et à l'intégration.

A l'époque, les réactions s'étaient voulues prudemment positives des deux côtés à l'issue de cette rencontre. Les deux parties avaient déjà appelé à la poursuite du dialogue.

swissinfo et les agences

Faits

Selon le recensement de 2000, près de 340'000 musulmans vivent en Suisse, soit 4,3% de la population (au niveau mondial les musulmans représentent 20% de la population).
Presque 12% d'entre eux ont un passeport suisse.
La plupart d'entre eux (90%) viennent de Turquie ou de l'ancienne Yougoslavie.
En 1990, 2,2% de la population était de confession musulmane.
Trois quarts de la population suisse est chrétienne, dont 42% de catholiques et 35% de protestants.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.