Navigation

Le niveau de la maturité fait débat

Johann Schneider-Ammann ne veut pas de maturités (baccalauréats) au rabais. Le président de la Confédération estime que le plus grand nombre de diplômes accordés va de pair avec un recul des exigences. Les milieux de l’éducation réfutent cette thèse. 

Ce contenu a été publié le 26 avril 2016 - 10:47
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 25.04.2016)
Contenu externe

De plus amples explications avec Monika Maire-Hefti, ministre neuchâteloise en charge de l’Education.

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.