En médecine, la relève est étrangère

Selon une étude menée en 2008, 44% des médecins-assistants exerçant en Suisse sont titulaires d'un diplôme étranger. Leur nombre a augmenté fortement à partir de 2003, où il s’élevait à 32%.

Ce contenu a été publié le 17 février 2010 - 11:38

Dans le détail, 30% des médecins-assistants ont obtenu leur diplôme en Allemagne, 10% dans d'autres pays de l'Union européenne (UE) et 4% encore dans d'autres pays. Quant aux médecins-assistants diplômés en Suisse, ils représentaient 56% des effectifs en 2008, indique le Bulletin des médecins suisses.

Globalement, la part des titulaires d'un diplôme étranger est particulièrement élevée en psychiatrie et psychothérapie (63,5%). Elle est de 62,3% en chirurgie orthopédique et traumatologie de l'appareil locomoteur et de 56,3% en gynécologie et obstétrique.

En revanche, l'anesthésiologie, la pédiatrie et la médecine interne enregistrent la plus forte proportion de médecins-assistants titulaires d'un diplôme suisse. Des disparités régionales apparaissent aussi. Outre-Sarine, la part des diplômés en Allemagne grimpe ainsi à près de 39% alors qu'elle n'est que de 7,4% en Suisse romande.

L'enquête a été menée de juillet à novembre 2008 sous la responsabilité de la chaire de «Consumer Behavior» de l'ETH de Zurich. Sur 9083 médecins-assistants ayant reçu le questionnaire, 6011 y ont répondu.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article