Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Indice du développement humain: la Suisse en recul

La Suisse recule du 9ème au 13ème rang de l'indice du développement humain (IDH) publié jeudi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). La Norvège garde la première place.

Chaque année, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) classe les pays selon leur performance non seulement en termes de revenus, mais aussi de santé et d'éducation.

Parmi les pays riches, la Suisse est relativement mal placée à cause des critères retenus pour le niveau d'éducation, a expliqué à l’Agence télégraphique suisse Emma Samman, de l'unité de recherche du PNUD.

Le nombre attendu d'années de scolarisation des enfants en âge scolaire a remplacé cette année le taux brut de scolarisation. La moyenne des années de scolarisation de la population adulte a en outre remplacé les taux d'alphabétisation des adultes, a indiqué la représentante du PNUD.

La durée moyenne de scolarisation est de 10,3 années en Suisse, ce qui la désavantage par rapport aux 12,6 années de la Norvège, première du classement, aux 12 années recensées en Australie et aux 12,5 années en Nouvelle-Zélande, qui se placent respectivement au 2ème et 3ème rang de l'IDH.

La Suisse est mieux placée pour le nouvel IDH ajusté aux inégalités calculé par le PNUD, avec une 7ème place. Elle monte au 4ème rang pour l'indice d'égalité entre les sexes, dépassée uniquement par les Pays-Bas, le Danemark et l'Allemagne.

Les 10 pays avec l'IDH le plus bas sont tous africains. En dehors de l’Afrique, parmi les pays les plus défavorisés se trouvent, l'Afghanistan (155ème) et Haïti (145ème).

swissinfo.ch et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.