Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Interdire la castration à vif des porcelets

Protecteurs des animaux, vétérinaires et Bio Suisse s'indignent de la prolongation du délai transitoire accordé aux éleveurs, si bien que 2,5 millions de porcelets seront encore castrés à vif jusqu'à fin 2010 en Suisse.

La loi révisée sur la protection des animaux qui entre en vigueur le 1er septembre prévoyait l'interdiction de la castration sans étourdissement dès 2009. En février, le gouvernement a prolongé ce délai jusqu'à fin 2010, cédant aux revendication des bouchers.

Actuellement, les éleveurs sectionnent les testicules des tout jeunes porcelets de leur propre main et à vif. Motif: certaines bêtes développent une forte odeur de verrat dès leur maturité sexuelle, ce qui rend difficile la vente de leur viande.

Ces «objections sont infondées» car il existe trois méthodes de substitution (vaccination, castration sous narcose ou engraissement des verrats) tout aussi fiables, ont déclaré mardi à Zurich la Protection suisse des animaux, l'association alémanique de défense des animaux d'élevage KAGfreiland, la Société des vétérinaires suisses et Bio Suisse. Et d'exiger une application immédiate.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×