Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Là-haut sur la montagne... suisse à Shanghai

Le pavillon suisse. Ne manquent plus que les visiteurs.

(swissinfo.ch)

Les pavillons de la Suisse et des villes de Bâle, Genève et Zurich à l'Expo 2010 de Shanghai sont prêts. La plus grosse exposition universelle de tous les temps a ouvert ses portes le 1er mai pour 6 mois. La Suisse y montre beaucoup de clichés. Mais pas seulement...

A la veille de l'ouverture, il a fière allure, le pavillon de la Suisse, cette grosse bâtisse de béton brut habillée d'un treillis lui-même doté de milliers de cellules photovoltaïques. Il se veut urbain, rien ne révèle vu d'en bas l'oasis de verdure, de calme et de sérénité qu'offre son toit, une prairie fleurie d'où l'on jouit d'une vue époustouflante sur l'expo, la rivière et la ville.

«C'est le yin et le yang», explique Andreas Bründler, l'architecte bâlois qui a construit le pavillon. «On joue sur les contrastes, le pâturage symbolise le rôle protecteur de la nature, qui surmonte l'espace urbain.»

Or précisément, le pavillon porte sur le thème de l'interaction entre la ville et la campagne, et le visiteur y pénètre par la ville. Mais très vite, ce qu'on lui montre, ce sont des paysages, des montagnes, des lacs et des rivières. Des clichés d'une Suisse idyllique.

Heidiland et High Tech

«Je crois qu'il ne faut pas faire la fine bouche», estime Blaise Godet, l'ambassadeur de Suisse en Chine. «Ce côté Heidiland est quelque chose qui plait. Les Suisses ont tout avantage à ce que notre pays passe pour un beau pays, un pays de montagnes, même si ce sont les clichés du chocolat, des montres, etc ... Mais on verra tout de suite que c'est autre chose que le Heidiland, il y a le High Tech. Il s'agira de familiariser le visiteur avec la capacité d'innovation de la Suisse.»

Directeur du pavillon suisse et commissaire général adjoint, Manuel Salchli reconnaît que les clichés sont bien là, mais qu'il faut les dépasser. «Nos sondages en Chine indiquent que les clichés sont réels, et qu'ils sont positifs. Donc nous approchons les visiteurs avec ce qu'ils connaissent, et nous les menons sur un terrain qu'ils ne connaissent pas encore.»

Du coup, déclare le directeur, «on est beaucoup plus original que les autres pays, qui ont construit des pavillons plutôt conventionnels, traditionnels.»

Images en trois dimensions

Opinion partagée par Simon Bosshart, directeur de Suisse Tourisme pour la Chine: «Je crois que la Suisse a choisi la bonne stratégie. Elle ne mise pas sur la grandeur, mais sur l'originalité.»

Et c'est vrai qu'un réel effort est déployé pour aller au-delà des clichés: les belles images en trois dimensions qui jalonnent le parcours du visiteur sont accompagnées d'explications liées au développement durable, à la protection de l'environnement, aux transports publics.

Le film IMAX The Alps projeté sur un écran circulaire et géant est accompagné d'une installation sonore avant-gardiste, qui se poursuit lors du parcours en télésiège.

Visite virtuelle sur les bords du Léman

Idem pour le pavillon des villes, Genève, Bâle et Zurich: il propose un film sur écran de 360 degrés. On y découvre en 7 minutes une visite virtuelle de 24 heures sur les bords du Léman, du Rhin et du lac de Zurich.

Là encore, clichés touristiques, mais en mettant l'accent sur les compétences en matière de gestion durable de l'eau. Avec des écrans tactiles «pour montrer aux Chinois que nous avons aussi eu en Suisse, malgré nos panoramas magnifiques, un passé sombre au niveau de l'environnement», explique Howe Yin Zhao, la directrice du pavillon.

De Pro Helvetia à Présence Suisse

Et puis les pavillons seront aussi, tout au long des six mois que durera l'expo, des lieux d'expositions, de séminaires, de conférences, de concerts, sous la houlette de Swissnex, de Pro Helvetia, du MontreuxJazz, de Présence Suisse, de swissinfo... On y évoquera le projet Solar Impulse de Bertrand Piccard, on y décernera le prix suisse du design, on y débattra d'échanges universitaires en matière de sciences et de technologies ... Comme l'explique l'ambassadeur Godet, «c'est en se faisant mieux connaître qu'on pourra améliorer les conditions cadre dans lesquelles la Suisse peut opérer en Chine, qui est notre premier partenaire économique en Asie.»

De toute évidence, côté business, les attentes sont grandes. «Notre espace VIP est réservé à 95%», constate Manuel Salchli. Du côté des trois villes, les réservations vont également bon train. «C'est sans doute la première fois de l'histoire que le monde entier se rend en Chine, et que les Chinois ont l'occasion de se faire une image précise du monde», note Simon Bosshart, de Suisse Tourisme.

Normal que les entreprises suisses actives en Chine entendent en profiter, et nul doute que l'ombre des Alpes, l'air des glaciers, l'odeur des pâturages, un petit coup de blanc et une virée en télésiège faciliteront la conclusion de nouveaux contrats.

Alain Arnaud à Shanghai, swissinfo.ch

Du beau monde au pavillon

Doris Leuthard, présidente de la Confédération, sera à Shanghai le 12 août, pour la journée suisse, avec une «immense délégation économique et politique», à en croire Manuel Salchli.

Deux ministres. Micheline Calmy-Rey et Moritz Leuenberger pourraient aussi se déplacer, la première en mai, le second en septembre, mais ça n'est pas confirmé.

Plusieurs visites d'autorités cantonales et municipales sont annoncées.

Federer? On murmure que Roger Federer - superstar en Chine - aurait l'intention d'honorer le pavillon suisse de sa présence, peut-être lors de l'open de Shanghai en octobre. Et le nom de Bertrand Piccard est également évoqué.

Fin de l'infobox

Présence suisse hors expo

21 voitures SMART aux couleurs de la Suisse vont sillonner Shanghai durant les 6 mois d'expo. Elles iront chercher à domicile les lauréats d'un concours organisé par Suisse tourisme. Ceux-ci gagneront un billet d'entrée et le transport jusqu'à l'expo.

Le film The Alps, en technologie IMAX, co-produit par Suisse tourisme et Holcim, sera projeté en permanence durant six mois au musée des sciences et de la technologie de Shanghai, ainsi que dans la plupart des très grandes villes chinoises.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.