Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La «Harry Potter mania» n'épargne pas la Suisse

Zurich a aussi ses «sorcières» en herbe.

(Keystone)

Les librairies suisses ont aussi été prises d'assaut samedi par les fans de Harry Potter, impatients d'acquérir le dernier tome de la saga du jeune sorcier.

En Suisse alémanique, plusieurs magasins ont organisé des fêtes dès 1h01, début de la vente officielle. Pas de nocturne en Suisse romande, mais des ouvertures aux aurores.

Comme dans 92 autres pays, des fêtes nocturnes ont été organisées en Suisse pour marquer la sortie de «Harry Potter et les reliques de la mort», le 7e et dernier tome de la saga signée JK Rowling.

A l'heure fatidique (minuit une à Londres, 1h01 en Suisse), les fans jeunes et moins jeunes du célèbre apprenti sorcier ont célébré la sortie de la version anglaise dans diverses librairies de Zurich, Bâle, Interlaken et Lucerne.

Le château de Lenzburg (Argovie), lui, s'est transformé en Poudlard (le collège de sorciers) de la Suisse, le temps d'une nuit. Spectacle de magie, histoire de revenants, chant d'amour courtois et promenade nocturne étaient au programme.

Connaître la fin

«Les gens étaient encore plus enthousiastes que pour les volumes précédents. Chacun savait que c'était le dernier et brûlait de connaître la fin, si Harry Potter meurt ou non», raconte Fabienne Schaller, à la librairie Bergli à Bâle.

«Beaucoup de Suisses lisent l'anglais et ne veulent pas attendre octobre pour la traduction allemande ou française», ajoute-t-elle pour swissinfo. De plus, la Suisse compte une forte communauté anglophone.

Mais le suspense n'était pas total puisque quelques librairies américaines ont rompu l'embargo fixé par l'éditeur de JK Rowling, et que des journaux en ont parlé vendredi déjà. Plainte a été déposée.

Folie de minuit

Des fêtes ont été organisées au Bookshop à Zurich, la filiale anglophone d'Orell Füssli, à la libraire Lüthy au nouveau méga-centre commercial Sihlcity à Zurich, à la librairie Thalia à Bâle ou encore chez Stocker à Lucerne.

La libraire Krebser à Interlaken (Berne) a fêté l'événement avec la projection d'un film de Harry Potter, un spectacle de magie et un buffet spécial avant la mise en vente. Une soixantaine de personnes ont répondu à l'invitation, essentiellement des touristes, a indiqué une libraire.

En Suisse romande, pas de fête mais plusieurs librairies ont ouvert plus tôt. Comme la Fnac à Lausanne, qui a ouvert à 7heures au lieu de 9. «Cinquante à soixante personnes attendaient déjà à ce moment-là», s'est réjoui Laurent Albenque, responsable adjoint de la librairie.

Le magasin accueillait les fans avec un petit déjeuner. Vers 7h30, le premier «rush» était terminé, mais les clients ont recommencé à affluer vers 8h45, précise M. Albenque, qui a jugé l'ambiance «sympathique». Le public était principalement composé d'adultes et d'adolescents, mais pratiquement pas d'enfants.

Bon signe pour la version française

«C'est de bon augure pour la sortie de la version francophone en octobre», a-t-il ajouté. Quant à la version anglaise de «Harry Potter et les reliques de la mort», elle s'est déjà «très, très bien vendue».

La libraire Payot de Chantepoulet, à Genève vend principalement des ouvrages anglophones. Elle a aussi ouvert à 7heures et le personnel s'était habillé en noir pour l'occasion. «C'est un grand succès et les ventes sont très bonnes», s'est enthousiasmé Catherine Bargier.

Dans une ambiance bon enfant, avec café, croissants, jus d'orange et bonbons, certains passionnés se sont installés dans le magasin pour commencer à dévorer le livre, a précisé Mme Bargier.

A Berne, Fabienne Kupferschmied, de la librairie Thalia, a noté que, par rapport aux épisodes précédents, l'intérêt pour la version anglaise a été nettement plus marqué. A noter enfin que le livre est vendu 36 fr. 70.

swissinfo et les agences

Harry James Potter

Il est né en 1980 et ses parents ont été tués par Lord Voldemort, un puissant mage noir. Il lance un sort à Harry, alors âgé d'un an, mais ce sort se retourne contre lui et, protégé de la mort, il est réduit à l'état de fantôme.

Orphelin, Harry est placé chez son oncle qui lui cache ses origines de sorcier. A 11 ans, il est invité à se présenter à l'école de sorciers de Poudlard où il se rend, malgré la désapprobation de son oncle. Avec ses amis: Ron Weasley et Hermine Granger, ils combattent Lord Voldemort.

Le récit se poursuit sous forme de quête initiatique sur 7 volumes (un par année scolaire), chacun apportant ses révélations sur le passé de Harry, avec une galerie de personnages de l'enfance à l'âge adulte.

Fin de l'infobox

Un phénomène global

Dix ans après ses débuts, Harry Potter s'est vendu à 325 millions d'exemplaires. Après la sortie du 7e tome, cela fera plusieurs millions de plus.

Son auteur, JK Rowling, avait commencé à écrire dans les années 90, alors qu'elle était à l'assistance publique. Aujourd'hui, c'est le premier auteur a avoir vendu pour un milliard de dollars.

«Harry Potter et les reliques de la mort» est sorti simultanément dans 93 pays, avec 12 millions d'exemplaires rien qu'aux Etats-Unis.

Le libraire en ligne Amazon en a réservé 2,2 millions d'exemplaires (47% de plus que pour la sortie du 6e tome).

Les versions allemande et française du 7e tome sont annoncées pour le 27 octobre.

Fin de l'infobox


Liens

×