Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse, ses montagnes et... sa spiritualité

Les dernières retouches posées sur un tableau de l’abbaye d’Einsiedeln, dans le canton de Schwyz.

Les dernières retouches posées sur un tableau de l’abbaye d’Einsiedeln, dans le canton de Schwyz.

(Keystone)

De plus en plus, les touristes sont encouragés à visiter non seulement les merveilles naturelles de Suisse, mais aussi ses hauts lieux de spiritualité. C’est le but d’une initiative des Eglises suisses, en collaboration avec Suisse Tourisme.

«Le tourisme religieux est une niche intéressante, même s’il est difficile d’estimer la taille de ce marché», déclare Alex Hermann, directeur du département Amérique du Nord auprès de Suisse Tourisme. Il commente ainsi l’idée des deux grandes Eglises de Suisse, réformée et catholique, de créer une plateforme internet à l’intention des touristes attirés par les lieux de foi.

Le site «Le paysage religieux de la Suisse», disponible pour l’heure en allemand et en anglais et dont la traduction française est en cours de réalisation, a été lancé en fin d’année dernière. Il donne des informations sur les différentes confessions et sur l’héritage religieux en Suisse. Il renseigne aussi sur les bâtiments historiques et sur les lieux de pèlerinage.

Du côté de la Commission pour le tourisme, les loisirs et le pèlerinage de la Conférence des évêques suisses, on relève que la nouvelle plateforme est autant destinée aux touristes étrangers qu’aux touristes suisses. «Il nous importe que tous les touristes puissent aborder la dimension spirituelle et trouver les informations qu’ils recherchent», explique le secrétaire de la commission, Lorenz Moser, qui ne cache pas que l’aspect pastoral est également important.

La Suisse compte de nombreux hauts lieux spirituels, précise Alex Hermann. Outre l’abbaye d’Einsiedeln (SZ) ou la cathédrale de St-Gall, d’importantes routes de pèlerinage croisent le pays. C’est le cas du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle, qui passe notamment vers la chapelle Nicolas de Flüe au Flueli-Ranft (OW).

Calvin et Zwingli

Certaines villes sont fortement liées à la vie d’une personne ayant joué un grand rôle dans l’histoire religieuse, comme Calvin à Genève et Zwingli à Zurich, deux personnalités essentielles pour l’histoire du protestantisme européen. Un opérateur américain, «Reformation Tours», organise d’ailleurs des voyages spécifiques en Suisse.

«Nous nous concentrons sur Genève et Zurich et passons aussi deux nuits à Grindelwald, dans l’Oberland bernois, afin que les participants puissent voir les Alpes», explique la vice-présidente de «Reformation Tours», Rowena Drinkhouse.

Les Américains veulent aller plus loin. «Nous prévoyons d’élargir notre offre pour les groupes désireux de venir en Suisse. C’est un si beau pays avec un héritage chrétien si important. De plus, les déplacements, que ce soit sur la route ou le rail, sont très bien organisés», ajoute la vice-présidente.

Les voyagistes spécialisés dans les destinations spirituelles en Europe s’arrêtent souvent en Suisse et allient culture et tourisme classique. Selon Alex Hermann, «ces touristes ne visitent pas que des hauts lieux religieux. Ils veulent aussi voir les principales attractions et pratiquent des loisirs comme la marche ou la randonnée.»

Appel aux autres religions

La nouvelle plateforme est basée sur le travail des Eglises chrétiennes, mais les autres religions ne sont pas oubliées. «Nous les encourageons à fournir elles-mêmes des informations, explique Lorenz Moser, car l’objectif est d’obtenir un survol aussi neutre que possible des différentes confessions en Suisse.»

«Les autres religions ont la possibilité de se présenter plus en détail, comme l’a fait l’Eglise catholique, ajoute le responsable de la commission de la Conférence des évêques. Mais, pour l’heure, exceptée l’Eglise réformée, aucune autre confession ne s’est encore montrée intéressée.»

Contactée par swissinfo.ch, la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) dit «ne pas connaître» l’existence du site sur le paysage religieux de Suisse. Le judaïsme est la cinquième religion de Suisse, après le christianisme, l’islam, l’hindouisme et le bouddhisme.

Sentier sur la culture juive

«Nous ne cherchons pas à fournir des informations touristiques, explique Jonathan Kreutner, de la FSCI. Mais, sur notre site internet, nous donnons des informations sur le judaïsme en Suisse. Lorsque nous sommes sollicités, nous indiquons aussi les adresses de contact des différentes communautés qui intéressent nos interlocuteurs.»

Selon Jonathan Kreutner, les sites historiques liés à l’histoire juive sont nombreux en Suisse. Il cite la synagogue d’Endingen, dans le canton d’Argovie. Avant la levée de l’interdiction de pratiquer la religion juive en Suisse, en 1874, «Endingen et Lengnau, dans le même canton, étaient les seules communes de Suisse à donner le droit de séjour aux personnes juives. Les deux localités ont créé un sentier consacré à la culture juive», rappelle Jonathan Kreutner.

Genève et Zurich, sièges d’importantes communautés juives, comptent également de nombreux hauts lieux du judaïsme. Le «Zürcher Lehrhaus», une institution pédagogique promouvant le dialogue entre juifs, chrétiens et musulmans, propose ainsi des visites guidées dans la métropole zurichoise.

Manque de visibilité

La plateforme «Le paysage religieux de la Suisse» n’existant que depuis quelques mois, sa résonance parmi les touristes est encore difficile à juger. Lorenz Moser indique qu’il n’y a pas encore de statistiques fiables sur le nombre de personnes ayant visité le site internet.

Mais il ne se fait pas d’illusion: «Le site est certes présent sur la page internet de Suisse Tourisme, mais il est difficile à trouver.» Réponse de l’organisation: «L’accord passé avec la Conférence des évêques est de publier le lien de la page sur le paysage religieux, répond Véronique Kanel, de Suisse Tourisme. Ce lien apparaît donc parmi toutes les adresses externes consacrées à la culture en Suisse.»

«De plus, nous avons publié un communiqué de presse au nom de l’Eglise catholique, ajoute-t-elle. Nous avons donc donné une publicité maximale à cette nouvelle plateforme.» Toujours à Suisse Tourisme, Alex Hermann, directeur du département Amérique du Nord, se dit du reste convaincu que le tourisme religieux est un secteur en pleine croissance.

«Le tourisme basé sur la spiritualité nous permet de bien cibler les visiteurs potentiels, surtout dans les régions américaines qui ne font pas partie de nos marchés clés, comme le Midwest et les régions plus rurales», précise Alex Hermann.

PAYSAGE RELIGIEUX EN SUISSE

Selon le recensement fédéral suisse de 2000, le paysage religieux suisse se présente ainsi:

 

Christianisme: 79,27% de la population résidente

Islam: 4,26%

Hindouisme: 0,38%

Bouddhisme: 0,29%

Judaïsme: 0,25%

Autres: 0,11%

Sans religion: 11,11%

Non spécifié: 4,33%

Fin de l'infobox


(Traduction de l’anglais: Ariane Gigon), swissinfo.ch


Liens

×