Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse compte un prématuré pour dix naissances

(Keystone)

La Suisse affiche un des taux de prématurés les plus élevés d'Europe. Pour les spécialistes, l'explication tient à un âge moyen plus élevé des mères et à l'augmentation des naissances multiples.

Selon l'Office fédéral de la statistique, 90% des enfants sont nés à terme, 9% avant terme et 1% après terme.

En 2004, sur 72'125 naissances enregistrées dans les hôpitaux, 9% des enfants sont nés avant terme, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Avec un tel taux de prématurés, c'est-à-dire nés avant la fin de la 37e semaine de grossesse - la Suisse arrive en deuxième position derrière l'Autriche.

Comment expliquer ce chiffre surprenant pour le monde médical lui-même? Pour Hans Ulrich Bucher, professeur de néonatologie à Zurich, il y a deux facteurs: d'une part la moyenne d'âge des mères est plus élevée et, de l'autre, les naissances multiples sont en augmentation.

Le professeur, qui est aussi président de la Société suisse de néonatologie, précise que cette augmentation ne peut être prouvée, car on manque de chiffres de comparaison.

Les Etats-Unis champions

Ce nombre est encore plus élevé aux Etats-Unis qu'en Autriche et en Suisse. Outre-Atlantique, les chiffres traduisent plutôt les lacunes du système de santé publique.

Cette dégradation s'est nettement accentuée ces toutes dernières années, notamment dans les couches sociales les plus pauvres, ce qui affecte donc aussi le suivi des grossesses.

En Suisse, ce n'est pas le cas, poursuit Hans Ulrich Bucher, et l'augmentation présumée des naissances précoces s'explique en bonne partie par celle des naissances multiples (dans 97% des cas, des jumeaux).

Parmi celles-ci (3,5% de tous les nourrissons), 61% ont lieu avant terme. Ce qui pèse sur les coûts de la santé, puisqu'une naissance de prématuré implique une hospitalisation.

Bonne santé

A la naissance, les prématurés avaient en moyenne un poids de 2,5 kg et une taille de 45,7 cm. Quant aux enfants nés à terme, ils pesaient en moyenne 3,3 kg et mesuraient 49,6 cm.

La plupart des enfants sont venus au monde en bonne santé. Seuls 2,8% présentaient une malformation plus ou moins importante. Parmi les plus courantes figurent les malformations cardiaques congénitales (1 nouveau-né sur 224) et les malformations de l'urètre (1 sur 629).

L'ictère, une jaunisse généralement de peu de gravité, est la complication la plus fréquente pendant ou peu après la naissance chez 7% des nouveau-nés. Un syndrome de détresse respiratoire a été observé chez 3,5% des nourrissons.

Répartition inégale

En 2004, 133 hôpitaux ont enregistré des naissances, soit une moyenne de 542 naissances par établissement. Mais la répartition est très inégale. Près de 40% des naissances ont eu lieu dans les 91 établissements procédant à moins de 600 accouchements par an.

Quelque 40% sont survenues dans les 33 établissements affichant entre 600 et 1200 accouchements. Environ un quart des nouveau-nés ont vu le jour dans les 9 hôpitaux enregistrant plus de 1200 naissances par an.

Le jour et l'heure de la naissance sont nettement influencés par la pratique médicale. Les naissances sont moins nombreuses le week-end que les autres jours de la semaine. Elles ont davantage lieu entre 8 et 9 heures du matin qu'aux autres heures du jour. Cette fréquence est conditionnée par les césariennes programmées.

swissinfo et les agences

Taux de natalité

Le taux de natalité ou de fertilité désigne le nombre moyen d'enfant par femme. En Suisse, il est de 1,44. Ce résultat place la Suisse en milieu de classement au niveau européen.

Les pays qui ont les taux de natalité les plus élevés sont les pays en voie de développement. Trois pays africains se situent aux trois premières places de la natalité: le Mali (7,38), le Niger (7,37) et l'Ouganda (6,84).

Parmi les pays développés, les Etats-Unis (2,09), la France (1,92) et l'Islande (1,91) ont une natalité relativement élevée, alors que l'Italie (1,31), l'Espagne (1,29) et la Lituanie (1,21) sont à la traîne.

Au niveau mondial, les taux les plus bas se retrouvent en Chine (1,12) et à Singapour (1,07).

Fin de l'infobox


Liens

×