Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse transpire, le taux d’ozone grimpe

La vague de chaleur qui s’abat sur la Suisse depuis deux semaines pourrait atteindre un pic ce week-end. Conséquence: le taux d’ozone augmente, notamment au Tessin, qui a enregistré des concentrations doubles de la valeur limite.

34 degrés à Coire, 33 à Sion, Genève et Bâle: de nouveaux records de température ont été enregistrés vendredi un peu partout en Suisse. Ces valeurs pourraient encore être dépassées ce week-end, le mercure n’ayant pas réussi à descendre sous le seuil des 20 degrés dans la nuit de vendredi à samedi.

Le taux d’ozone dans l’air a grimpé de concert avec le thermomètre, le Tessin étant le plus touché avec des concentrations doubles de la valeur limite. Ces dépassements ne suffisent toutefois pas encore pour déclencher des mesures comme la limitation de la vitesse sur les grands axes routiers.

Météosuisse, l’office fédéral de météorologie, a par ailleurs lancé samedi un avis d'incendie de forêt pour le canton du Valais, ainsi qu'un avis de vague de chaleur pour le Tessin, le Plateau oriental, la région bâloise, les régions basses des Grisons et du Liechtenstein. La période s'étend jusqu'à mercredi prochain à 12h00.

La Suisse n’est pas le seul pays à connaître une forte vague de chaleur. Au Royaume-Uni, plusieurs centaines de décès supplémentaires ont été enregistrés ces deux dernières semaines, ont indiqué les autorités sanitaires.

En France, dont le souvenir de la canicule de 2003 qui avait fait officiellement 14'800 morts est très présent, plusieurs alertes ont été lancés ces derniers jours. En Belgique, plusieurs communes font face à des problèmes d’approvisionnement en eau en raison de la sécheresse et des fortes chaleurs.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×