Navigation

Le gouvernement veut doper le tourisme

Le gouvernement suisse a adopté une stratégie en quatre points afin de renforcer la compétitivité du tourisme suisse. Durabilité exemplaire et qualité supérieure sont quelques uns des atouts sur lequel veut miser le Conseil fédéral.

Ce contenu a été publié le 25 juin 2010 - 16:54

Le tourisme revêt une grande importance pour l'économie suisse, a rappelé vendredi devant la presse la ministre de l'économie Doris Leuthard. Il représente 3% de l'activité économique du pays et occupe 4,2% de la population active, ce qui correspond à 151’000 emplois à plein temps.

Alors que l'Organisation mondiale du tourisme table sur une croissance moyenne de 4% par an ces dix prochaines années du tourisme transfrontalier, la Suisse a une importante carte à jouer, a poursuivi Doris Leuthard. Selon une enquête du Forum économique mondial (WEF), c'est en effet le pays qui dispose du plus fort potentiel de croissance touristique.

Pour réussir son pari, le Conseil fédéral veut agir sur quatre fronts. Premièrement, la Confédération mènera à l'avenir une gestion active des enjeux touristiques et aidera la branche à trouver des solutions. Un «Forum Tourisme Suisse» se tiendra une fois l'an. La cohérence entre la politique touristique et les thèmes transversaux, tels que le développement des infrastructures, l'aménagement du territoire, les transports, la mobilité et l'environnement, sera en outre améliorée.

La Confédération aidera par ailleurs les entreprises touristiques à améliorer leur offre, en soutenant l'innovation, la coopération et l'investissement. Enfin, la promotion touristique de la Suisse à l'étranger, qui est financée par la Confédération, sera renforcée. En contrepartie de ces mesures, la Confédération attend du tourisme une qualité supérieure et une durabilité exemplaire.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.