Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les évêques suisses maintiennent le statu quo

En cas d'abus sexuels, l'Eglise catholique ne saisira pas systématiquement la justice civile, mais uniquement s'il n'y a pas d'autre moyen d'éviter une récidive.

La Conférence des évêques suisses (CES) n'entend donc pas changer ses directives internes concernant les abus sexuels, a indiqué jeudi son président Kurt Koch devant la presse.

Selon ces règles édictées en décembre 2002, la hiérarchie catholique n'est invitée à saisir la justice civile que «s'il n'y a pas d'autre moyen de combattre le risque de récidive». Ces règles stipulent en outre qu'il faut informer les victimes qu'elles peuvent porter plainte, et les coupables de ces actes qu'ils peuvent se dénoncer spontanément à la justice.

Suite à plusieurs affaires de pédophilie au sein du clergé catholique, la CES avait annoncé en janvier que les directives internes concernant les abus sexuels au sein de l'Eglise seraient réexaminées.

Des personnalités de l'Eglise catholique, en particulier l'évêque de Sion Norbert Brunner, avaient alors demandé que la justice civile puisse être systématiquement saisie pour tout soupçon.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×