Navigation

Skiplink navigation

«Travailler est pour moi une évidence»

GE Santian pose en compagnie de son fils. Gesantian

Née dans le sud de la Chine, GE Santian (pseudonyme) a toujours été une excellente élève dans son pays. À l'âge de 19 ans, elle est arrivée en Suisse, où elle a obtenu son diplôme et son doctorat à l'Université de Bâle. Aujourd'hui, elle est responsable de la gestion des risques à plein temps dans une grande banque suisse et mère de trois enfants.

Ce contenu a été publié le 10 août 2020 - 09:36

«Je suis née dans une famille où les deux parents travaillent; il est donc normal pour moi que la mère aille travailler.» C'est la raison pour laquelle, à ses yeux, il n'y a rien de spécial à ce qu'elle continue son activité professionnelle après la naissance de ses enfants. «Je suis plus heureuse et mon travail est ma passion. Je n'ai pas besoin de dépenser de l'argent pour ma passion; je gagne de l'argent avec», commente-t-elle.

GE Santian se considère chanceuse: «Je suis reconnaissante à mon entreprise de m'avoir offert six mois de congé maternité [la loi suisse ne prévoit que 14 semaines, ndlr], ce qui m'a permis d'utiliser ce temps pour cultiver le lien mère-enfant. Après le congé maternité, je suis retournée travailler et mon petit garçon a été pris en charge à la crèche. Personnellement, j’ai pensé que pour mon enfant, la vie était plus colorée ainsi que s’il avait été seul avec sa mère.»

GE Santian est certaine d'être une bonne gestionnaire des risques, tandis que la maîtresse de maternelle est plus patiente qu’elle avec les enfants. «Ne serait-il pas plus approprié que chacun fasse ce qu'il sait faire le mieux?»

Quant à la manière de concilier famille et travail, GE Santian déclare: «Pour s'occuper à la fois de sa carrière et de sa famille, il est très important d’avoir une bonne gestion du temps et une discipline rigoureuse.»

Partager cet article