Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Remettre le débat sur l’intégration en bonne voie

La Commission fédérale pour les questions de migration s'inquiète des dérives que prend le débat sur l'intégration des étrangers. Quant à l'interdiction de la burqa, elle refuse d'en faire un «thème central».

«En braquant toute l'attention sur ce sujet, on risque raffermir le port de la burqa et d'en faire un problème réel, alors qu'il s'agit jusqu'ici d'un phénomène marginal en Suisse», a dit le président de la Commission pour les questions de migration (CFM) Francis Matthey mardi lors d'une conférence de presse.

Sans les questions des journalistes, la CFM n'aurait ainsi pas abordé le sujet. Son attention se concentre actuellement sur l'intégration. Cette notion est «de plus en plus utilisée comme un instrument de mesure pour prononcer des sanctions ou menacer des individus», déplore-t-elle. La cheffe du secrétariat de la CFM Simone Prodolliet a quant à elle critiqué la tendance à mesurer le degré d'intégration au gré des connaissances linguistiques.

La commission a présenté un catalogue de recommandations demandant d'accorder autant de poids à l'élimination des entraves à l'intégration qu'aux mesures d'encouragement individuel. A quelques semaines du débat à la Chambre basse sur le contre-projet à l'initiative de l'Union démocratique du centre (UDC/droite conservatrice) sur les étrangers criminels, la CFM a aussi affirmé son rejet. Selon elle, la législation actuelle suffit pour renvoyer des étrangers criminels.

swissinfo.ch et les agences

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.