Navigation

Skiplink navigation

Choisir le temps de sa mort, un droit de l’homme?

Une personne âgée peut-elle recevoir une aide au suicide alors qu’elle ne souffre pas d’une maladie avancée? Le cas d’une ancienne infirmière britannique en soins palliatifs de 75 ans venue mourir en Suisse, à Bâle, provoque le débat.

Ce contenu a été publié le 06 août 2015 - 08:57
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 5 août 2015)
Contenu externe

Risques de dérive? La réaction de Bertrand Kiefer, rédacteur en chef de la «Revue médicale Suisse»

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article