Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Test de tuberculose réintroduit pour des réfugiés

La radiographie reste le meilleur moyen de repérer la tuberculose.

(Keystone)

Après la découverte de deux cas de tuberculose résistante en Suisse, les cantons ont obtenu de Berne la réintroduction provisoire du dépistage pour certains requérants d'asile à leur entrée en Suisse.

Par économie, la Confédération avait remplacé les radiographies systématiques par des questionnaires au début 2006.

Un test de dépistage de la tuberculose sera à nouveau temporairement obligatoire pour certains requérants d'asile à leur entrée en Suisse. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) réagit à la découverte de deux cas de tuberculose résistante à Lucerne et Zurich.

Ce test effectué au moyen d'une radio ne concernera cependant que les requérants provenant de pays où le risque de contracter la tuberculose est très élevé, a indiqué l'OFSP. L'utilité de cette méthode sera évaluée en 2008, a précisé à swissinfo Karine Begey. Les questionnaires de santé introduits en 2006 sont maintenus.

La nouvelle réglementation touche les pays qui, dans les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dépassent un certain seuil d'épidémie de tuberculose.

Le groupe de travail «Service sanitaire de frontière» doit encore déterminer cette limite. La réintroduction du dépistage systématique permettra de réduire les risques, mais le «risque zéro» n'existe pas, précise l'OFSP.

Après une rencontre jeudi avec l'OFSP, la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) avait exigé une réévalution du dossier. Son secrétaire général, Michael Jordi, avait déclaré que les cantons étaient inquiets après les deux cas dernièrement révélés.

Deux cas qui inquiètent

L'Office fédéral des migrations (ODM) s'est vu reprocher en mai d'avoir mis un mois avant d'annoncer la maladie d'un requérant au canton de Lucerne. L'homme venait de sortir d'un hôpital vaudois où il s'était fait soigner pour la tuberculose. Les résultats avaient démontré quelques jours après une souche résistante.

Un autre cas de tuberculose résistante a également été rendu public dans le canton de Zurich. Il a été découvert en automne dernier et concerne un Tibétain.

La Confédération avait remplacé en 2006 l'examen radiographique systématique pour les requérants d'asile par une évaluation individuelle de santé (questionnaire, vidéo, interview), suivie au besoin par une visite médicale en vue d'examens plus approfondis. Près de 3 millions de francs ont ainsi pu être économisés.

swissinfo et les agences

Faits

En Suisse, on compte entre 120 et 150 cas de tuberculose par an.
Dix pour cent d'entre eux concernent des requérants d'asile.

Fin de l'infobox

La tuberculose en Europe

Il existe des médicaments contre la tuberculose (TB) depuis 50 ans. Mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré quelque 445'000 nouveaux cas et 66'000 morts de TB en 2005 dans la zone européenne.

En 2005, cette maladie infectieuse a été décrétée menace sanitaire surtout dans les pays de l'ex-URSS. Dans l'ouest européen, l'éradication de la TB s'est ralentie et les cas ont même recommencé à augmenter en Grande-Bretagne.

Les carences de la lutte contre la maladie dans certains pays ont provoqué le développement de tuberculose résistante aux médicaments.

Fin de l'infobox


Liens

×