Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tourisme La Suisse, un havre discret pour les mariages des super-riches

Mariés au bord du lac

Une combinaison d'exclusivité, d'intimité et de beauté naturelle fait de la Suisse une destination de mariage attrayante pour les personnes fortunées.

(Tourism Organisation Engadin St. Moritz)

Des étrangers fortunés souhaitent célébrer de grands mariages loin des regards indiscrets. La Suisse leur offre un cadre et un service à la hauteur de leurs attentes.

La station haut de gamme de St. Moritz n'avait jamais vu ça auparavant. Les dimensions des cérémonies entourant le mariage d'une famille indienne très riche en juin ont même trouvé un échoLien externe dans les médias locaux. Environ 700 invités ont été accueillis dans cinq hôtels différents pour une semaine de festivités. Le cortège traditionnel du marié a envahi les rues de la station de ski en dansant sur les airs d'une fanfare britannique, dont le tarif est d’environ 6 500 francs suisses par jour.

videoo

wedding celebrations

Les festivités se sont poursuivies dans la nuit, illuminées par 25 lustres en cristal Swarovski apportés des Pays-Bas au prix de 25 000 francs par jour. Un court de tennis couvert a été converti en salle de danse pour tous les invités du mariage et des artistes célèbres comme la chanteuse pakistanaise Rahat Fateh Ali Khan et le rappeur indien Badshah ont été accueillis pour se produire devant la foule. On estime que la facture finale des noces s'élève à plusieurs millions de francs suisses.

Politique de confidentialité

En plus de la nourriture, des boissons, des divertissements et de l'hébergement, la riche famille indienne qui organisait l'événement payait également pour l'intimité. Malgré le caractère public de certaines festivités, le nom des mariés n'a pu être trouvé dans la presse ni même sur les médias sociaux.

Les premières enquêtes sur leur identité se sont heurtées à un mur de silence.

«Nous ne fournissons pas les noms des hôtes par respect pour leur vie privée», a déclaré à swissinfo.ch Nina Pongracz de l'office du tourisme de St. Moritz.

«Je ne peux partager d'informations car j'ai signé un accord de confidentialité avec le client», a déclaré Shilpa Sukumar, une organisatrice d'événements basée en Suisse et spécialisée dans les mariages indiens.

Les hôtels accueillant les invités du mariage ont donné des réponses similaires. La protection de la vie privée a pris le pas sur la publicité et l'identification de la famille indienne a nécessité des heures d’enquête journalistique.

Identité révélée

Le grand dépensier s'est avéré être Rajiv Kumar, dont le conglomérat Dharampal Satyapal (DS Group) est connu pour ses noix de bétel Rajnigandha et ses produits du tabac à mâcher en Inde. Et ce pour le mariage de son fils Rohan Kumar. Avec un chiffre d'affaires de plus de 1 milliard de francs en 2015, l'aîné de la famille Kumar est une figure importante de l'entreprise en Inde, et la presse indienne aurait probablement couvert le mariage s'il avait été célébré en Inde.

«La confidentialité est très importante pour nos hôtes et ils demandent généralement une confidentialité absolue», explique Silvia Kostner du Grand Hôtel Kronenhof Pontresina, l'un des lieux de mariage de la famille Kumar.

Pour minimiser tout risque d'intrusion de paparazzi ou d'être démasqué par un spectateur équipé d'un smartphone, les visiteurs super-riches et peu enclins à la publicité peuvent également opter pour des salles plus petites.

«En tant que petit hôtel de 57 chambres et suites, nous proposons à ces clients d’occuper l'ensemble de l’hôtel pendant leur séjour en Suisse. La protection de la vie privée est également un aspect important et la confidentialité est l'un des critères pour être choisi par cette clientèle», précise Tomas Pedroni de l'hôtel Le Grand Bellevue à Gstaad. 

Outre la confidentialité, les clients fortunés apprécient qu'il y ait suffisamment de choses à faire en Suisse pour que le voyage en vaille la peine. «Les mariés organisent souvent une série d'activités pendant plusieurs jours», explique Claudia Jann du Badrutt's Palace Hotel de St Moritz.

Le minimum auquel il faut s’attendre pour un tel mariage est de «quelques centaines de milliers de francs », selon Shilpa Sukumar. En raison du volume de travail nécessaire pour organiser un somptueux mariage indien en Suisse, elle ne peut en organiser que trois ou quatre par année.

En plus, il faut être prêt à satisfaire les demandes de dernière minute. «Un de nos clients a décidé le matin que plus d'une centaine de ses invités aimeraient prendre un vol pour aller faire du shopping à Milan», se souvient Shilpa Sukumar. «Malheureusement, au lieu d'un vol, ils ont dû faire des compromis et se contenter de quelques autocars de luxe. Mais ils ont pu faire leurs courses à Milan et revenir pour la fête le soir.»


traduit de l'anglais, swissinfo.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×