Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Trop d’attention portée à Israël?

Dans son discours en début de semaine à Genève, le Secrétaire d'État américain John Kerry a déploré «l'obsession» du Conseil des droits de l’homme (CDH) à l’encontre d'Israël, avec le maintien d'un ordre du jour permanent consacré à ce pays et un nombre croissant de résolutions le concernant.

Ce soutien à l’Etat hébreux est intervenu alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu était aux Etats-Unis pour dénoncer un probable futur accord sur le nucléaire iranien, une visite qui a fortement contrarié le président Barack Obama.

Le consultant François Nordmann rappelle que cette prise de position exprimée par John Kerry est un leitmotiv de la diplomatie américaine.

Le politologue Daniel Warner estime lui que cette position affaiblit le CDH et ses enquêtes sur les violations du droit humanitaire international consécutives à la guerre que se livrent régulièrement le Hamas palestinien et l’armée israélienne.   

«Dans le dossier israélien, le manque de leadership américain ne permet pas au CDH d’avoir plus de pouvoir. Le rapporteur spécial chargé d’enquêter sur la guerre de Gaza l’été dernier a démissionné et son prédécesseur a été très critiqué.»

Daniel Warner relève néanmoins qu’Israël a cessé de boycotter l’ExamenLien externe périodique universel – l’instrument phare du CDH qui permet de régulièrement passer en revue le bilan de chaque Etat en matière de respect des droits humains.

F. Burnand, swissinfo.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×