Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Zoug la belle, Le Locle la bête

Encore dixième en 2006, Zoug occupe cette année la première place du classement de 'Bilanz'.

(Keystone)

La cité alémanique est la plus attractive de Suisse, selon 'Bilanz'. Et, comme l'an dernier, Le Locle arrive dernier des 124 villes évaluées par le magazine économique.

Ce classement des villes où il fait bon vivre prend en compte une cinquantaine de critères.

Enfer fiscal pour les personnes à faibles et à hauts revenus, doté de mauvaises voies d'accès et excentré, Le Locle a décidément bien des mauvais côtés, selon le désormais traditionnel classement établi par le magazine économique 'Bilanz' et publié jeudi.

L'année dernière déjà, la ville du Jura neuchâtelois s'était retrouvée en dernière position sur les 122 communes classées. Les autorités locloises avaient alors dénoncé les critères «purement affairistes» utilisés par 'Bilanz' pour établir son classement.

En guise de pied de nez au magazine économique, un petit journal intitulé «Balance, le contre-magazine loclois qui remet les pendules à l'heure» avait été publié dans la cité horlogère.

Genève, première ville romande

En tête de classement, c'est Zoug qui tient le haut du pavé et apparaît comme la ville la plus attrayante de Suisse, alors qu'elle se classait 10e en 2006. Zoug est suivi par trois villes de la 'Côte d'or' zurichoise: Zollikon, Meilen et Küsnacht.

En Suisse alémanique, Zurich se place en 5e position, Berne en 36e et Bâle occupe une modeste 47e place. La première ville tessinoise est Lugano, qui se hisse à la 45e place, suivie de Locarno et de Bellinzone qui se retrouvent en 92e et 95e position.

La première ville romande est à la 9e place du classement. Il s'agit de Genève, suivi de près par Pully (VD) et Chênes-Bougeries (GE), qui occupent respectivement les 11e et 13e rangs. Lausanne, se retrouve en 32e position, loin devant Neuchâtel (72e), Fribourg (76e), Sion (86e) et Martigny (100e).

La Suisse romande compte un certain nombre de villes mal classés, parmi lesquelles se trouvent Monthey (119e), La Chaux-de-Fonds (121e) et Delémont (122e).

Selon neuf critères

Pour établir ce classement, 'Bilanz' a comparé les 124 villes de plus de 10'000 habitants de Suisse, en tenant compte une cinquantaine de facteurs.

Les communes ont ensuite été classées selon neuf critères: la fiscalité, la richesse, la proximité avec un centre, les structures sociales, le dynamisme, les transports publics, la qualité de repos, le tourisme et la rubrique «autres facteurs», regroupant notamment le chômage, l'emploi et les prix de l'immobilier.

swissinfo et les agences

Faits

Les plus grandes villes de Suisse sont (2005):
Zurich: 347'500 habitants
Genève: 178'700
Bâle: 163'900
Berne: 122'200
Lausanne: 117'400
Zoug compte 24'100 habitants
Zollikon: 11'800
Granges: 15'800
Le Locle: 10'200
Sept résidents suisses sur dix sont urbains et trois sur dix vivent dans les cinq premières villes du pays et leurs banlieues.

Fin de l'infobox


Liens

×