Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Solution suisse pour les poubelles de Dakar

La société fribourgeoise Alcyon, spécialisée dans la valorisation des déchets, vient de décrocher la timbale au Sénégal. Du ramassage au recyclage, c´est elle qui gèrera l´ensemble de la filière déchets de la capitale, Dakar.

Installée à Granges-Paccot (FR), Alcyon propose des solutions clés en mains pour la gestion des déchets. Bien que basée en Suisse, cette entreprise travaille exclusivement avec l'étranger. Et c'est à Taiwan qu'elle a obtenu jusqu'ici ses plus gros mandats.

Dans le cadre de l'appel d'offres de Dakar, elle s'est imposée face à des concurrents nettement plus gros qu'elle. En l'occurrence, le Français Vivendi ou le Canadien Dessau-Soprin.

Chaque année, la capitale sénégalaise produit quelque 390 000 tonnes de déchets qui, pour l'heure, sont stockés en décharge. Alcyon propose de construire trois usines de traitement qui valoriseront plastiques, métaux et autres papiers. Et qui fabriqueront du gaz à partir des déchets organiques.

Le gouvernement sénégalais prévoit ensuite d'utiliser ce combustible pour produire de l'électricité, qui alimentera une installation à dessaler l'eau de mer.

A la direction d'Alcyon, on ne doute pas que cet aspect «valorisation des déchets» a été déterminant pour décrocher le contrat. Ses concurrents ne proposaient que des solutions traditionnelles (décharge ou incinération).

Selon le contrat passé avec les autorités sénégalaises, Alcyon sera payé à la tonne, en vendant les sous-produits de la transformation des déchets. Mais, pour l'heure, l'entreprise refuse d'articuler le moindre chiffre.

Les premiers travaux devraient commencer dès janvier 2001 et durer trois ans. En plus de la gestion des trois usines de traitement, Alcyon se chargera d'organiser la collecte des déchets dans les rues.

Dans ce domaine - comme dans les autres - la société fribourgeoise travaillera en partenariat avec de grosses compagnies internationales qui fourniront les véhicules de ramassage et les balayeuses de rue.

Enfin, les autorités locales ont prévu de recycler dans la nouvelle filière des déchets les personnes qui vivent actuellement de la récupération sauvage dans les décharges de Dakar.

Marc-André Miserez

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×