Sonja Nef toujours au sommet de sa forme

Sonja Nef a réalisé le meilleur temps des deux manches. Keystone

La Suissesse a remporté le slalom géant de Maribor. Sa deuxième victoire cette saison. Et la treizième de sa carrière.

Ce contenu a été publié le 04 janvier 2002 - 15:29

Sonja Nef a devancé de 1 seconde 53 la Slovène Tina Maze et de 1 seconde 64 la Norvégienne Stina Hofgard Nilsen, qui montaient toutes deux pour la première fois sur un podium de Coupe du monde.

La Suissesse, championne du monde de la spécialité, a nettement dominé toutes ses adversaires, pour remporter sa deuxième épreuve de l'hiver, après le géant de Val d'Isère, en décembre.

Une course parfaite

Meilleur temps des deux manches, elle a réussi une course parfaite, retrouvant ainsi sa supériorité de la saison dernière, lorsqu'elle s'était imposée à six reprises. «Lors des derniers entraînements, je me sentais encore mieux qu'il y a une année. J'avais vraiment de très bonnes sensations», déclarait Sonja Nef à l'issue de la course.

La Suissesse - première spécialiste de géant à s'imposer à deux reprises cet hiver - a également accentué son avance en tête du classement de la discipline. Elle devance désormais la Norvégienne Andrine Flemmen de 114 points.

Une confiance absolue

Malgré son élimination il y a une semaine à Lienz, l'Appenzelloise pourrait déjà se succéder à elle-même début février à Are, avant les Jeux olympiques de Salt Lake City. «Tout devrait bien se passer. Cette avance devrait me suffire», confirmait Sonja Nef.

Elle possède désormais une confiance absolue en ses capacités: «j'ai bien digéré mon élimination de Lienz. Cela ne m'a pas tracassé. A Maribor, j'ai bien skié, surtout en deuxième manche. Ce n'était pas possible de faire beaucoup mieux. L'écart que j'ai réussi à creuser me donne plus de sécurité pour les prochaines courses», conclut la Suissesse.

Le retour de Corinne Rey-Bellet

La Valaisanne Lilian Kummer, gagnante surprise du dernier géant disputé à Lienz, ne s'est pas qualifiée pour la finale, après une grosse erreur sur le bas du premier tracé. Elle a laissé les honneurs à une autre Valaisanne, Corinne Rey-Bellet. Quatrième de la première manche, elle s'est finalement classée septième, après un début de saison difficile dans la discipline.

«Je suis vraiment très heureuse d'avoir enfin réussi deux bonnes manches. Jusqu'à maintenant, je n'y étais arrivée que partiellement. Cette fois-ci, j'ai tout donné en finale. Il me manque encore de la sécurité pour monter sur le podium. Je suis également contente, car j'ai désormais atteint les critères de sélection aussi en géant», expliquait Corinne Rey-Bellet.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article