Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sous pression, Zyliss sauve sa peau

Les ouvriers de Zyliss lors de la grève.

(Keystone Archive)

Le personnel de la fabrique d’appareils électroménagers Zyliss s’est remis au travail. L’arrivée d’un repreneur a permis de débloquer la situation.

Newco investira 5,5 millions de francs, sauvant les 80 emplois dont 20 pour Zyliss.

Dans la matinée de jeudi, le personnel du site de production bernois a repris le travail. Les dirigeants de Newco, la société qui s’est proposée de reprendre le site, s’étaient engagés lors d’un conférence de presse à engager tous les collaborateurs aux mêmes conditions qu’actuellement.

Cette nouvelle entreprise s´installera en avril prochain sur le site seelandais. Et pour l’aider dans sa phase de démarrage, Zyliss garantit les salaires des ouvriers actuels jusqu´à la fin 2004, tout en mettant son site de production à disposition gratuitement.

Newco fabriquera des bouchons de bouteilles, notamment des fermetures spéciales pour une utilisation sportive, a dit Peter Bertschi, à la tête du groupe d´investisseurs de la nouvelle société.

Une phase de transition

Fin 2004, les effectifs de Newco ne devraient plus être que de 60 collaborateurs. Durant la phase de transition, Newco continuera à travailler pour Zyliss, car les nouveaux produits ne seront fabriqués qu´à la fin de l´année prochaine, après un investissement de quelque 5,5 millions de francs pour de nouvelles lignes de production.

A la fin du processus, Zyliss conservera 20 employés à Lyss, a ajouté Renato Fassbind, du Diethelm Keller Group, soit l´entreprise zurichoise qui possède Zyliss.

Pour la conseillère d´Etat bernoise en charge de l´économie Elisabeth Zölch-Balmer, «après des négociations ardues et difficiles» qui ont aussi impliqué le canton, la solution trouvée met tout le monde d´accord.

«L´engagement du personnel en faveur du maintien des emplois a porté ses fruits», considère Corrado Pardini, secrétaire syndical FTMH/SIB dans le Seeland.

Tout le monde gagne

Le 17 novembre, le personnel de Zyliss avait entamé une grève pour forcer la direction à étudier sérieusement les alternatives à la fermeture qui lui avaient été soumises par les syndicats.

Zyliss peut maintenant mettre en oeuvre la restructuration qui l´avait amenée à vouloir fermer purement et simplement le site de Lyss d´ici à la fin du premier semestre 2005.

L´entreprise entend délocaliser sa production en Chine. Le personnel de la fabrique avait entamé la grève le 17 novembre pour faire revenir la direction sur sa stratégie.

swissinfo et les agences

En bref

- Début octobre, la direction de Zyliss annonce son intention de fermer son site de production de Lyss dans le canton de Berne, d’ici mi-2005 pour délocaliser ses activités en Chine.

- Le premier novembre, cinq cent personnes se sont rassemblées à Lyss pour manifester leur solidarité. Des habitants de la région se sont joints à la manifestation.

- Le 17 novembre, le personnel a entamé une grève d’une durée indéterminée, jusqu’à ce que la direction du groupe ait étudié sérieusement les alternatives à la fermeture qui lui ont été soumises

- Le 27 novembre, un accord intervient entre les parties. Newco, menée par un groupe d’investisseur, reprend le site de production de Lyss. La nouvelle société fabriquera des bouchons de bouteilles avec 60 employés tandis que 20 autres continueront à travailler pour Zyliss.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.