Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Stéphane Henchoz attaque, la TSR se défend

Stéphane Henchoz (à droite) lors du match contre Barcelone, le 19 avril dernier.

(Keystone Archive)

Le Fribourgeois du FC Liverpool, Stéphane Henchoz, qualifie d'insuffisants les commentaires des journalistes de la TSR sur les performances des joueurs suisses évoluant dans les clubs étrangers. Ce que conteste le chef de la rubrique football du Département des sports de la TSR.

«C'est honteux de voir comment la Télévision Suisse Romande traite le football. S'agissant notamment du sort réservé aux mercenaires», s'indigne Stéphane Henchoz. «La chaîne nationale ne donne même pas systématiquement les résultats des équipes étrangères où évoluent les joueurs suisses».

En clair, Stéphane Henchoz a dénoncé sur son site Internet ce qu'il qualifie de mauvaise couverture du football par le Département des sports de la TSR. Des propos qu'il a d'ailleurs confirmés sous la plume du journaliste Emanuele Saraceno, dans le magazine spécialisé MatchMag de ce mois de mai.

Alain Meury, chef de la rubrique football du Département des sports de la TSR, rétorque: «Stéphane Henchoz est libre de penser ce qu'il veut sur les compétences de nos journalistes. Mais ses propos me semblent sévères et injustifiés. S'agissant surtout de notre intérêt quotidien pour le football étranger».

«Sa critique à l'égard de la TSR concernait plus particulièrement le match de championnat Leeds-Liverpool, à Pâques. Aussi, ai-je revu la cassette et réécouté le commentaire du journaliste», souligne Alain Meury.

«Or, il n'y avait strictement rien à redire, précise-t-il. Le journaliste a parlé d'un footballeur de Leeds qui s'était joué de la défense de Liverpool et d'Henchoz.»

A ce sujet, le chef du Département des sports de la TSR, Jacques Deschenaux, s'est ensuite personnellement entretenu avec Stéphane Henchoz, avant le match Suisse-Suède, à Genève.

Il faut savoir que la TSR paye pour recevoir trois minutes d'images (au maximum) du football anglais par semaine. En outre, elle ne reçoit pas toujours des séquences sur Liverpool. Et parfois, son choix, forcément subjectif, se porte sur d'autres rencontres.

«Mais surtout, précise Alain Meury, de par le poste de défenseur qu'Henchoz occupe à Liverpool, il n'apparaît presque jamais sur les images. C'est un problème que nous rencontrons avec tous les demis et défenseurs suisses qui évoluent à l'étranger».

«A contrario, lorsque Chapuisat jouait au Borussia Dortmund, la TSR l'avait presque sur toutes les séquences, parce qu'il évoluait à la pointe de l'attaque du club allemand et marquait des buts».

«Notre rubrique football, tient encore à relever Alain Meury, est tout de même composée d'anciens joueurs de 1ère ligue, voire de LNB. Ce sont donc des gens qui connaissent ce sport».

«Quant à notre manque d'entrain énoncé par Henchoz concernant nos commentaires, rétorque Alain Meury, nous sommes suisses et non des latins exubérants».

Reste que Stéphane Henchoz confie avoir longtemps retenu ses sentiments. Mais, devant le manque de reflets filmés consacrés à Liverpool, ce printemps, sur la TSR, il a ressenti le besoin de livrer le fond de sa pensée.

«Puisque je joue régulièrement en sélection nationale, déclare le défenseur suisse de Liverpool, je pourrais imaginer que les journalistes de la TSR m'accordent davantage de crédit».

Toujours est-il que, mardi soir, le Liverpool de Henchoz a concédé le match nul devant Chelsea: 2 à 2. Si bien qu'il se retrouve 3e avec 37 matches et 66 points, contre 36 matches et 69 points à Arsenal, 2e, et contre 36 matches et 80 points à Manchester United, d'ores et déjà sacré champion d'Angleterre.

Ce match nul est plutôt une mauvaise opération pour le FC Liverpool. Car elle éloigne le club d'une qualification pour la prestigieuse et lucrative Champion's League.

En effet, à deux journées de la fin du championnat anglais, Ipswich suit avec 37 matches et 65 points et Leeds avec 36 matches et 62 points. Cela dit, Liverpool est de toute façon qualifié pour la Coupe UEFA, après sa victoire, en février, dans la Coupe de la Ligue.

Emmanuel Manzi


Liens

×