Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Strip-tease technologique à l'America's Cup

SUI 91 et SUI 100 ont soulevé leurs jupes devant un public admiratif...

(Keystone)

Le Defender Alinghi et ses 11 challengers ont dévoilé leurs carènes, ce dimanche à Valence. Au regard des autres voiliers, l'équipe d'Ernesto Bertarelli s'estime heureuse de ses choix technologiques.

Un feu d'artifice et quelques spéculations ont accompagné la traditionnelle visite des bases par le public et les marins.

C'est dans les pétarades d'un feu d'artifice qu'à eu lieu l'Unveiling Day, ce dimanche, à Valence, en Espagne. A quinze jours du début de la Louis Vuitton Cup, la phase de sélection des challengers, les équipes pour l'America's Cup ont choisi les voiliers qu'ils engageront dans la bataille.

Dix-neuf bateaux ont donc été dévoilés, tous construits dans leur pays d'origine. Sept équipes en alignent deux, pendant que cinq autres n'en auront qu'un seul, faute d'argent et/ou de temps. Au hasard des stands, les marins et les membres du design team d'Alinghi sont en mission d'observation chez leurs concurrents.

Un rituel symbolique

Rituel immuable, l'Unveiling Day est éminemment symbolique. Le règlement oblige le dévoilement des carènes au public, en abaissant les jupes qui les protégeaient jusqu'alors des regards indiscrets.

Le geste met fin à l'espionnage entre les équipes. «Pour les shore crew, c'est une libération, témoigne le Français Michel Marie, responsable de l'équipe à terre d'Alinghi. Le démontage et montage de la jupe à chaque sortie du bateau nous prenait une heure chaque jour.»

Pour le skipper néo-zélandais d'Alinghi, Brad Butterworth, c'est aussi une bonne journée: «Je suis rassuré. Nous avons un bon bateau et ce que je vois chez nos concurrents me rassure.»

Alors que tout le monde les annonçait «de plus en plus proche en performance au fil des America's Cup», les bateaux de cette 32e édition ont dévoilé une certaine diversité.

A la base allemande de Team Germany, le Hollandais Rolf Vrolijk finit d'engloutir la saucisse offerte par ses hôtes d'un jour. Consulté sur l'ensemble des découvertes de la journée, le responsable du design team d'Alinghi confirme: «Il y a pas mal de concepts différents, mais rien n'est révolutionnaire. La plupart confirment nos grande options».

Les quilles, de plus en plus allongées, comportent toutes des ailettes chères à l'Australia II, célèbre et premier vainqueur non-américain de 1983. L'autre tendance notable est le rétrécissement de la largeur des voiliers. Dans les jours qui viennent, les bateaux vont être discutés en détail par chaque équipe pour «infirmer ou confirmer certain choix.»

Cap sur l'Acte 13!

Ernesto Bertarelli et sa femme Kirsty s'offrent une balade dominicale dans la base néozélandaise, les grands perdants de 2003.

Mais, aujourd'hui, le tycoon le plus célèbre de Port America's Cup souhaite rester discret. L'interview attendra. La journée, on l'aura compris, est dédiée aux architectes et aux constructeurs navals. Ces derniers travaillent dans l'ombre des bassins de carènes et des laboratoires depuis deux ans.

A l'occasion de l'Acte 13, la dernière pré-régate qui démarre ce mardi 3 avril, ils pourront vérifier l'adéquation de leur choix sur le plan d'eau valencien.

swissinfo, Pierre-Antoine Preti/Skippers magazine, à Valence

L'America's Cup

Née en 1851, 45 ans avant les premiers jeux olympiques de l'ère moderne (1896), l'America's Cup est le plus vieux trophée sportif en activité.

Gagnée en 2003, par le Team Alinghi d'Ernesto Bertarelli, battant pavillon de la Société Nautique de Genève, l'aiguière d'argent est revenue en Europe pour la première fois depuis qu'elle quitta l'Angleterre, il y a 152 ans de cela.

L'America's Cup se court en match racing. Cette discipline vélique confronte deux bateaux l'un à l'autre. Le marquage de l'adversaire est primordial pour l'emporter.

La Coupe Louis Vuitton aura lieu du 18 avril au 12 juin 2007. Elle départagera les challengers. Seul le meilleur d'entre eux aura le droit de défier Alinghi.

L'America's Cup Match aura lieu du 23 juin au 7 juillet 2007. Elle opposera le Defender Alinghi au champion des 11 challengers engagés. Le premier qui gagnera cinq régates deviendra le prochain Defender de l'America's Cup.

Fin de l'infobox

Les équipes

Les équipes qui déclarent deux bateaux:
- Alinghi SUI 100, SUI 91
- BMW ORACLE Racing USA 98, USA 87
- Luna Rossa Challenge ITA 94, ITA 86
- Emirates Team New Zealand NZL 92, NZL 84
- Desafío Español 2007 ESP 97, ESP 88
- Victory Challenge SWE 96, SWE 73
- Mascalzone Latino-Capitalia Team ITA 99, ITA 90

Les équipes qui ne déclarent qu'un seul bateau :
- +39 Challenge ITA 85
- Team Shosholoza RSA 83
- Areva Challenge FRA 93
- United Internet Team Germany GER 89
- China Team CHN 95

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×