Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Succession d'Adolf Ogi: Samuel Schmid candidat au Conseil fédéral

Le candidat bernois a promis qu'il ne reculerait pas.

(Keystone)

L'UDC bernoise lance officiellement Samuel Schmid dans la course à la succession d'Adolf Ogi. Le nom du conseiller aux Etats a été plébiscité samedi par les délégués de l´Union démocratique du Centre du canton de Berne.

La désignation a été suivie d'un tonnerre d'applaudissements des quelque 400 délégués bernois réunis à Belp, près de Berne. Samuel Schmid a confirmé qu'il accepterait son élection par l'Assemblée fédérale le 6 décembre même s'il n'est pas désigné par le groupe UDC.

Le conseiller aux Etats s'est dit favorable à l'adhésion de la Suisse à l'ONU et à la loi sur l'armée. En revanche, il ne s'engagera pas pour une entrée dans l'Union européenne ni au sein de l'OTAN.

Agé de 53 ans et se présentant comme un homme de la classe moyenne, le candidat de l'UDC bernoise fait de la politique depuis près de 30 ans. Il siège au Parlement fédéral depuis 1994. Avocat et notaire, Samuel Schmid fait partie des personnalités les plus importantes de l'aile bernoise du parti. Il passe pour quelqu'un de réfléchi et comme l'un des maîtres-d'oeuvre du compromis sur les divisions internes de l'UDC.

Le Bernois est, après le conseiller d'Etat thurgovien Roland Eberle, le deuxième candidat à la succession d'Adolf Ogi à être désigné officiellement par sa section cantonale. Le conseiller aux Etats grison Christoffel Brändli et la conseillère d'Etat zurichoise Rita Fuhrer devraient franchir ce pas le 18 novembre prochain.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×