Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Suisse-Autriche, une rivalité surmontée

(Keystone)

La légende de Guillaume Tell illustre à quel point les relations entre la Suisse et l'Autriche furent tout sauf amicales... mais c'est maintenant de l'histoire ancienne.

Depuis que Tell a été forcé par l'oppresseur autrichien à tirer sur une pomme posée sur la tête de son fils, les choses ont en effet bien changé. La preuve? Les deux pays accueillent cette année le Championnat européen de football!

L'organisation conjointe du principal tournoi des nations de football est en vogue depuis le succès de l'édition 2000, partagée entre la Belgique et les Pays-Bas, et, deux ans plus tard, la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon.

La Suisse et l'Autriche se sont inspirées des associations Irlande/Ecosse, celle des quatre pays nordiques, ou encore de Grèce/Turquie et Croatie/Bosnie-Herzégovine pour accueillir l'Euro 2008. La Pologne et l'Ukraine feront de même pour l'Euro 2012.

Les ingrédients d'un partenariat

Le choix de cette année, annoncé en 2001, contient tous les ingrédients d'un partenariat réussi. Chaque pays étant en lui-même trop petit pour organiser un événement de cette ampleur. Ensemble, ils offrent pourtant d'excellentes infrastructures, encore améliorées pour l'Euro.

De plus, ces deux voisins partagent en grande partie la langue et la culture, un système politique fédéraliste, la neutralité, la prospérité économique, une réputation de fiabilité et un strict secret bancaire. Principale différence toutefois: l'Autriche est membre de l'Union européenne.

Le président de l'Association suisse de football, Ralph Zloczower, avait énuméré plusieurs autres bonnes raisons pour obtenir l'Euro 2008, des mois avant que la décision ne soit prise. Parmi celles-là, le soutien du monde politique et du public, ainsi que la situation centrale en Europe. Ce qui explique le slogan de l'événement: «Proche de vous».

«La persévérance et la volonté sont les caractéristiques de nos peuples. Et quand il y a une volonté, il y a un moyen», avait prédit Ralph Zloczower. A juste titre.

Un titre convoité par les deux

Auparavant, l'Autriche n'avait pas réussi à obtenir l'organisation de l'Euro 2004 conjointement avec la Hongrie. Mais le porte-parole de l'Association autrichienne de football, Stefan Illek, se refuse avec diplomatie à toute comparaison.

«Notre partenariat avec la Hongrie était aussi une bonne collaboration. Mais, au bout du compte, il faut aussi un peu de chance», déclare-t-il à swissinfo.

Les deux pays vivent une saine rivalité, mais surtout dans le domaine des sports d'hiver. Les équipes de ski autrichienne et suisse sont en forte compétition depuis des décennies, chaque pays remportant la main à tour de rôle, au grand dam de l'autre.

Sur le front du football, tous deux convoitent bien sûr le titre détenu par l'Allemagne, mais même le plus fanatique des supporteurs suisses ou autrichiens reconnaîtra de bonne grâce la supériorité du grand voisin.

Match mémorable

Et pourtant, compte tenu de la taille et du niveau des deux équipes, les matches entre la Suisse et l'Autriche sont considérés comme des affrontemens dont l'enjeu est important.

En 2006, la Suisse s'est désolée de sa défaite 1-2 contre l'Autriche... autant qu'elle s'est réjouie de sa revanche l'année suivante, avec un score de 3-1.

L'un des matches les plus mémorables entre les deux voisins s'était soldé par une victoire autrichienne 7-5 lors du quart de finale de la Coupe du monde de 1954, qui s'est tenue en Suisse, après que celle-ci ait mené 3-0.

Enrichir le tournoi

Ces dernières années, l'équipe helvétique a enregistré d'importants succès, allant jusqu'à atteindre les seizièmes de finale lors de la Coupe du monde 2006. Actuellement, le foot autrichien connaît une éclipse, après avoir encaissé plusieurs défaites.

Pour Martin Kallen, l'un des responsables de l'Union européenne de football et directeur de l'Euro 2008, cette rivalité est excellente pour la compétition.

«Il y a une rivalité certaine entre les deux pays. Même s'ils sont partenaires pour ce qui est de l'organisation, chacun souhaite montrer de quoi il est capable. Cela devrait contribuer à enrichir le tournoi», relève-t-il.

swissinfo, Matthew Allen
(Traduction de l'anglais: Isabelle Eichenberger)

Euro 2008

L'Euro 2008 se déroulera du 7 au 29 juin 2008.

Pays organisateurs, la Suisse et l'Autriche sont automatiquement qualifiés.

31 matches seront joués dans quatre villes suisses (Bâle, Berne, Genève et Zurich) et quatre villes autrichiennes (Innsbruck, Klagenfurt, Salzbourg et Vienne).

L'équipe suisse disputera ses matches de qualification à Bâle.

La finale aura lieu le 29 juin à Vienne.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×