Sulzer se défend et fait le ménage

Sulzer refuse de se laisser courtiser par René Braginski, patron d'InCentive Capital. Keystone

Sulzer veut s'opposer à l'OPA de la société zougoise InCentive Capital et se défendre par ses propres moyens. Le groupe entend procéder lui-même à la séparation de son secteur médical et faire le ménage au sein du Conseil d'administration. L'actuel patron et président de Sulzer SA Ueli Roost va quitter ces deux fonctions.

Ce contenu a été publié le 23 février 2001 - 10:55

Le Conseil d'administration de Sulzer a annoncé vendredi qu'il rejetait l'offre publique d'achat (OPA) qu'a décidé de lancer InCentive Capital, actionnaire principal de Sulzer avec 15% du capital. L'offre de la société zougoise est jugée trop basse et stratégiquement déplacée.

Par ailleurs, le patron d'InCentive Capital René Braginsky enfonce des portes ouvertes puisque la transformation du groupe Sulzer est déjà en bonne voie, relève le Conseil d'administration. Elle est aussi plus intéressante pour les actionnaires, les employés et les clients que l'OPA orientée à court terme d'InCentive Capital.

Le groupe Sulzer a donc décidé de réagir en reprenant l'initiative. Ainsi, la séparation entre Sulzer SA et Sulzer Medica devrait être décidée lors de la prochaine assemblée générale qui se tiendra le 19 avril.

A cette occasion, Ueli Roost, patron et président du Conseil d'administration de Sulzer depuis avril dernier, abandonnera ces deux fonctions. Il sera remplacé à la tête du groupe par Fred Kindle, actuellement chef du secteur industriel.

Roost ne sera plus que président du conseil d'administration de Sulzer Medica, où il n'exercera toutefois pas de fonctions opérationnelles. Le groupe est à la recherche d'un nouveau patron pour Sulzer Medica.

Par ailleurs, Sulzer va se séparer de six des dix membres actuels du Conseil d'administration de Sulzer SA. Parmi eux figure notamment Pierre Borgeaud, longtemps considéré comme l'homme fort à Winterthour. L'ancien chef de Winterthur-Assurances Peter Spaelti va également s'en aller.

Le nouveau président du Conseil d'administration, qui ne se composera plus que de six membres, devrait être l'ancien manager d'Ascom Leonardo Vanotti. Il siège déjà au Conseil d'administration de Sulzer.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article