Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Survol des 16 équipes en présence

(Keystone)

Les équipes d'Allemagne, d'Italie et du Portugal font figure de favorite de l'Euro 2008. Mais la Grèce entend conserver son titre et l'Espagne enfin le décrocher. Quant aux équipes des pays organisateurs – la Suisse et l'Autriche – elles sont de possibles outsiders qui ont l'avantage de jouer à domicile.

GROUPE A

Suisse

L'équipe suisse n'a jusqu'à présent pas fait grande impression. Tout le monde se souvient de sa séance complètement ratée de tirs aux buts lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Et depuis cette date, l'équipe dirigée par Köbi Kuhn a subi quatre défaite et pris pas moins de 19 buts en 10 matches. L'espoir est cependant revenu le 24 mai dernier avec une victoire 2-0 contre la Slovaquie. Le but avoué de la Suisse pour cet Euro est d'atteindre au moins les quarts de finale. Si la défense ne prend pas de but, comme ce fut le cas en 2006, tout est possible.

Portugal

Dirigée d'une main de fer par l'entraîneur brésilien Luiz Felipe Scolari, l'équipe portugaise arrive à l'Euro avec l'étiquette de vainqueur possible. Le bilan récent est bon avec un titre de vice-champion d'Europe en 2004 (à domicile) et un 4ème rang lors de la dernière Coupe du monde. Certes, l'équipe ne dispose plus de Figo, Pauletta et Maniche, mais l'entraîneur peut encore compter sur Cristiano Ronaldo, Simão, Ricardo Quaresma et Nani en attaque ainsi que de Deco au milieu de terrain.

La Suisse a joué 19 fois contre le Portugal (8 victoires, 6 défaites et 5 matches nuls).

République tchèque

Les Tchèques disputeront l'Euro sans leur «maître» Tomas Rosicky (blessé) et sans le vétéran Pavel Nedved qui n'a pas été sélectionné. L'entraîneur Karel Brückner a en effet fait une «révolution silencieuse» après le Mondial 2006 tout en maintenant le noyau central de l'équipe. La République tchèque a terminé la phase éliminatoire de l'Euro en première place du groupe D, devant la puissante Allemagne. Son point fort est la défense qui n'a encaissé que cinq buts au cours de la phase de qualification.

La Suisse a joué trois fois contre la République tchèque (1 victoire, deux défaites).

Turquie

L'«empereur souriant» Fatih Terim est venu à bout de toutes les crises et a qualifié la Turquie – 3ème du Mondial 2002 – à l'Euro pour la deuxième fois seulement de son histoire. Désormais, l'entraîneur veut plus. «Nous dominerons le groupe A et nous irons loin», promet-il. Son optimisme se base sur un milieu de terrain de grande classe avec Emre, Hamit Altintop, Arda et le Brésilien naturalisé Mehmet Aurélio. Toutefois l'équipe turque ne dispose pas d'une grande attaque.

La Suisse a joué 14 fois contre la Turquie (4 victoires, 3 matches nuls et 7 défaites).

GROUPE B

Autriche

Le pessimisme est grand dans le pays coorganisateur. La récente défaite contre les Pays-Bas (4-3), un match où les Autrichiens disposaient pourtant pendant un moment d'un avantage de trois buts, a montré l'instabilité de l'équipe, mais également son potentiel pour surprendre.

Allemagne

Après avoir été de manière surprenante 3ème de la Coupe du monde 2006, chez elle, l'Allemagne fait également figure de favori pour cet Euro. Malgré le remplacement de l'entraîneur Jürgen Klinsmann par son assistant Joachim Löw, l'équipe a peu changé depuis 2006. Ses principaux atouts sont le milieu de terrain Ballack et le centre-avant Klose, l'artilleur de 2006.

Croatie

La Croatie, qui est pourtant l'un des plus grands exportateurs de joueurs du football européen, n'a jamais réussi à répéter son exploit de la Coupe du monde de 1998, lorsqu'elle s'était classée 3ème. Mais la nouvelle génération, commandée par Slaven Bilic, suscite de grandes attentes. La majeure partie des joueurs évolue dans des clubs d'Angleterre, d'Allemagne ou d'Ukraine. Deux d'entre eux – Mladen Petric et Ivan Rakitic – disposent du passeport suisse. Blessé, le fer-de-lance Eduardo, un Brésilien naturalisé croate, est le grand absent de l'équipe.

Pologne

L'entraîneur néerlandais Leo Beenhakker a renouvelé avec succès l'équipe polonaise. L'un des renforts est le Brésilien naturalisé Roger Guerreiro qui se montre très optimiste. «C'est une compétition très difficile qui réunit les meilleures équipes d'Europe, et la Pologne est l'une d'elles.» L'objectif minimum de la Pologne est de passer la premier tour de la compétition, ce qu'elle n'avait pas réussi à faire lors du dernier Mondial.

GROUPE C

Pays-Bas

Les joueurs de l'équipe «orange» sont parmi les meilleurs du monde, ce qui leur donne une certaine confiance. Les fans (entre 30.000 et 80.000 sont attendus à Berne) en sont également convaincus: «nous serons champions d'Europe». Champion d'Europe en 1998 – il avait alors marqué cinq buts – l'entraîneur Marco van Basten, qui quittera son poste à la fin de la compétition, n'attend plus qu'une finale.

France

Dans ce «groupe de la mort», la France, qui a connu des difficultés à se classifier, entend poursuivre sur la bonne note de 2006, lorsqu'elle fut vice-championne du monde. La continuité est aussi le mot d'ordre de l'entraîneur Raymond Domenech qui a fait peu de changements dans l'équipe. Le sélectionneur français a tout de même écarté Cissé, Mexès, Flamini et le milieu offensif Hatem Ben Arfa.

Italie

Favorite pour décrocher le titre de cet Euro, l'Italie aligne pratiquement la même équipe que celle qui a remporté la Coupe du monde 2006 (à l'exception d'Alessandro Nesta, de Francesco Totti et de son capitaine Fabio Cannavaro blessé à une cheville juste avant l'Euro). L'entraîneur Roberto Donadoni a à peine changé la position de quelques joueurs. L'Italie a montré sa grande forme en mars dernier en battant le Portugal par 3-1.

Roumanie

L'entraîneur Victor Piturca a mis sur pied une équipe offensive, mais aussi relativement disciplinée. La Roumanie, qui s'est qualifiée en devançant les Pays-Bas et la Bulgarie, peut surprendre dans ce groupe C. Les deux joueurs qui devraient le plus affoler les défenses adverses sont les attaquants Mutu et Ciprian Marica, qui, ensemble, ont marqué pas moins de 11 buts lors de la phase de qualification.

GROUPE D

Espagne

L'Espagne a été assez peu stable durant les éliminatoires, mais l'entraîneur Luis Aragones semble avoir trouvé une formule pour ramener l'équilibre. Eternel espoir des grandes compétitions internationales, l'Espagne vient à cet Euro avec l'une des meilleures équipes d'Europe. Compte tenu de la qualité de ses attaquants – Torres (24 buts en Premier League), David Villa (7 buts en phase de qualification) et Fabregas – l'Espagne peut même rêver au titre européen.

Grèce

Le champion d'Europe en titre va tenter de défendre sa coupe avec environ la moitié des joueurs qui avaient triomphé au Portugal ainsi qu'avec des nouveaux venus sélectionnés par Otto Rehhagel. La Grèce n'a pas brillé pendant les qualifications et personne ne s'attend à ce qu'elle grimpe à nouveau sur le podium. Cependant, Basinas, le maître du milieu de terrain, et Karagounis, en attaque, sont capables de surprendre n'importe quel adversaire.

Russie

Les Russes sont coresponsables de la non-qualification de l'Angleterre, mais n'ont dû leur propre qualification qu'à la déroute anglaise face à la Croatie. L'entraîneur néerlandais Guus Hiddink a donné la priorité à de jeunes talents au détriment de joueurs plus expérimentés, et cela à plusieurs postes. L'équipe qui vient à l'Euro n'a pas grand-chose à voir avec celle qui a disputé l'Euro 2004 au Portugal.

Suède

C'est la 4ème fois que la Suède s'est qualifiée pour l'Euro, mais le pays a déjà laissé sa marque dans les grandes compétitions internationales, comme le titre olympique en 1948 ou sa 3ème place au Mondial de 1994 aux Etats-Unis. Avec plusieurs stars dans ses rangs et sous la direction du calme Lars Lagerbäck, l'équipe ne devrait pas apporter de grands changements à la formule qui a fait son succès. La seule surprise est le retour du vétéran Henrik Larson, ce qui devrait plaire à l'avant-centre Zlatan Ibrahimovic qui retrouvera ainsi son partenaire préféré en attaque.

swissinfo et les agences

Les 4 groupes

Groupe A

Portugal
Suisse
République tchèque
Turquie

Groupe B

Allemagne
Croatie
Autriche
Pologne

Groupe C

France
Italie
Pays-Bas
Roumanie

Groupe D

Grèce
Russie
Suède
Espagne

Fin de l'infobox

Euro 08

L'Euro 2008 se déroule du 7 au 29 juin 2008, en Suisse et en Autriche.

31 matches seront joués dans quatre villes suisses (Bâle, Berne, Genève et Zurich) et quatre villes autrichiennes (Insbruck, Klagenfurt, Salzbourg et Vienne).

La finale aura lieu le 29 juin à Vienne. L'équipe suisse disputera ses matches de qualification à Bâle.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×