Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sus aux chauffards!

Campagne d'affichage anti-chauffards en Suisse alémanique.

(Keystone)

Le conseiller fédéral et ministre des Transports Moritz Leuenberger veut punir plus lourdement les chauffards qui roulent à tombeau ouvert.

Ce week-end encore, deux nouveaux accidents provoqués par de jeunes conducteurs viennent illustrer les propos du ministre des transports.

«Il est absolument scandaleux que 14 personnes au moins soient mortes dans ces conditions cette année», a déclaré Moritz Leuenberger au SonntagsBlick de ce dimanche, avant même d'avoir connaissance du lourd bilan du week-end.

«Il s'agit de prendre toutes les mesures afin de lutter contre cette tuerie», a souligné le ministre des Transports. Dans ce contexte, il se déclare d'abord favorable à un renforcement de la répression, avant tout par le biais de la police et des tribunaux.

Aujourd'hui, la police peut déjà confisquer la voiture d'un chauffard comme objet ayant servi à commettre un délit ou un crime. En outre, le conducteur peut être poursuivi pour homicide volontaire ou tentative d'homicide.

Plusieurs cantons ont une législation qui permet d'emprisonner durant une brève période les chauffards pris en flagrant délit.

Permis à l'essai

Le ministre des Transports ne veut cependant pas négliger la prévention. Il pense notamment au permis de conduire à l'essai qui va être introduit durant l'année à venir. En cas de violation des règles de la circulation routière ou d'accident, la période probatoire pourra être prolongée d'un an.

Les nouvelles règles prévoient également que le permis pourra être annulé à la deuxième infraction et que le conducteur devra attendre une année, avant de pouvoir recommencer les cours de conduite.

Les nouveaux conducteurs devront également suivre des cours de formation continue. En outre, la durée des retraits de permis sera considérablement allongée. D'autres mesures vont également renforcer la prévention, notamment l'introduction d'une limite à 0,5 pour mille du taux d'alcoolémie maximum admis au volant et la tolérance zéro pour les drogues.

Moritz Leuenberger considère également que la pose d'appareils d'enregistrement sur les voitures est digne d'être examinée, même si elle est contestée. Mais «ça va chauffer», a-t-il mis en garde.

Jeunes conducteurs impliqués

Comme pour illustrer les propos du ministre des transports, deux accidents impliquant de jeunes conducteurs ont fait un mort et huit blessés ce week-end.

Le premier est survenu durant la nuit de vendredi à samedi à Schwanden (Glaris) et se solde par la mort du chauffeur âgé de 19 ans. Il a perdu la maîtrise de sa voiture alors qu'il roulait à une vitesse excessive sur la route principale. On ne sait pas s'il faisait la course avec la voiture qui le suivait.

Dimanche matin à Savigny (Vaud), un Vaudois de 20 ans a dévié sur la voie de gauche alors qu'il roulait en direction de Lausanne, avant d'entrer en collision frontale avec une voiture arrivant normalement en sens inverse. Bilan: neuf blessés, dont deux gravement.

swissinfo et les agences

Faits

En 2003, 549 personnes ont perdu la vie sur les routes de Suisse.
C'est 36 de plus qu'en 2002.
Au début des années 70, ce chiffre a atteint près de 1800 morts.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.