Swiss Re gagne la bataille du World Trade Center

Pour la justice, les attaques contre les tours jumelles du WTC ont constitué un événement unique. Keystone

Le réassureur Swiss Re a gagné définitivement son procès sur les dédommagements liés à l'attaque du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center (WTC).

Ce contenu a été publié le 18 octobre 2006 - 22:15

Une cour d'appel de New York a qualifié l'attaque d'évènement unique, ce qui implique que Swiss Re ne doit payer que des dédommagements simples, contrairement aux prétentions du promoteur.

La cour d'appel de New York a rejeté les dernières plaintes dans cette affaire, a annoncé mercredi l'avocat de Swiss Re Markus Diethelm. Ce verdict met fin à un bras de fer judiciaire de cinq ans. Il confirme les verdicts de première instance qui avaient conclu que la destruction des tours était un évènement unique.

Le numéro un mondial de la réassurance était le plus exposé des assureurs du WTC. Il était engagé à hauteur de 877 millions de dollars, soit près du quart des 3,55 milliards de dollars couverts par 22 assureurs.

Silverstein voulait le double

Les indemnités auraient pu doubler si les arguments du promoteur new-yorkais Larry Silverstein, principal détenteur du bail du WTC, avaient prévalu.

Ce dernier, qui espérait récupérer 7 milliards de dollars, estimait que la destruction des tours jumelles par deux avions distincts à deux moments distincts constituait deux événements séparés.

Le magnat de l'immobilier new-yorkais est devenu gérant du WTC en juillet 2001, avec un contrat portant sur 99 ans. Depuis la destruction des tours, les assureurs et le promoteur se sont écharpés sur les détails des polices d'assurances, qui n'étaient pas tout à fait bouclées lorsque les attentats ont eu lieu.

M. Silverstein a lancé un projet pour rebâtir 900'000 mètres carrés de bureaux sur le site de Ground Zero, où 2800 personnes ont péri. Il avait évalué à 9 milliards la somme nécessaire pour reconstruire le site.

Le projet de reconstruction a été définitivement approuvé en septembre dernier par les autorités compétentes de New York et du New Jersey.

D'ici 2012

Aux termes d'un accord, le promoteur disposera de quatre ans et demi assortis d'une année de grâce pour mener à bien la construction des tours 2, 3, et 4 du site. S'il ne respecte pas ce délai, M. Silverstein perdra la concession.

Si toutes les autorisations légales nécessaires au projet sont délivrées à temps, les travaux de reconstruction pourraient être terminés à l'horizon 2012.

Aux termes du projet, l'érection sur le site de «Ground Zero» de la Tour de la Liberté, la plus grande de toutes (541 mètres de haut), doit être achevée en 2011 afin de l'ouvrir aux futurs occupants dès l'année suivante.

swissinfo et les agences

Faits

Suite aux décisions de la justice de New York, Swiss Re payera 887 millions de dollars pour la destruction du World Trade Center.
Le complexe était assuré pour un total de 3,5 milliards de dollars.
Plus de 2700 personnes avaient perdu la vie lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article