Swisscom lâche la bride à Blue Window

Swisscom va transformer Blue Window, son fournisseur de services Internet, en une société anonyme. Des négociations sont par ailleurs en cours avec le groupe de presse TA-Media pour former un partenariat.

Ce contenu a été publié le 17 décembre 1999 - 11:24

Swisscom va transformer Blue Window, son fournisseur de services Internet, en une société anonyme. Des négociations sont par ailleurs en cours avec le groupe de presse TA-Media pour former un partenariat. Sur Internet, la bataille se joue désormais au niveau du contenu.

En donnant, dès le premier semestre 2000, une plus grande marge de manoeuvre à son unité spécialisée dans l’accès à Internet, Swisscom positionne cette entité pour qu’elle puisse lutter au mieux face à la concurrence. Blue Window pourrait faire son entrée en Bourse dans le courant de l’année. Sa valeur totale est estimée entre 1,5 et 2 milliards de francs.

Puisque désormais de plus en plus de fournisseurs d’accès à Internet (IP) offrent gratuitement la connexion au réseau, les sociétés doivent se différencier en proposant des services plus attractifs. Les discussions en vue d’un accord de partenariat stratégique entre Blue Window et l’éditeur zurichois TA-Media (Tages-Anzeiger, Sonntags-Zeitung, Facts) vont dans ce sens.

TA-Media bénéficiera du réseau de 300 000 clients de Blue Window mais fournira toutes une série de prestations (annonces classées, informations, etc.) sensées valoriser Blue Window face à ses rivaux. Cette collaboration s’inscrit dans une logique d’alliance en cours au niveau mondial entre un prestataire de services et un IP. France Télécom a pris le contrôle d’une librairie en ligne alors que l’américain AOL, le plus grand IP de la planète, s’est associé à Electronic Arts, le numéro un mondial du jeu vidéo, pour développer des jeux spécialement destinés aux abonnés d’AOL.

Une nouvelle profession est en train de naître: les fournisseurs de services Internet (ISP), qui agrègent l’information et les services provenant de diverses sources et les diffusent sur le réseau en collaboration avec un IP. Ils comptent se rémunérer sur la publicité ou le commerce électronique.

Internet représente la deuxième plus importante source de croissance pour Swisscom, juste derrière la téléphonie mobile. Si l’on en croit les analystes, l’avenir s’annonce prometteur. Selon l’Institut de l’audiovisuel et des télécommunications, le nombre d’utilisateurs d’Internet dans le monde devrait quadrupler d’ici à 2003, pour atteindre 366 millions de personnes, dont 100 millions en Europe.

Cet engouement aura pour conséquence que ce ne sera plus la voix mais les données qui seront majoritairement transportées sur les réseaux téléphoniques. Selon Merrill Lynch, le trafic de données devrait dépasser en quantité celui de la voix dès cette année. Internet n’est donc plus une mode, mais bien l’un des principaux secteurs d’avenir des télécommunications.

Luigino Canal

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article