Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Swissmobile: à San Diego, Claude est la spécialiste des différences culturelles

Claude Koehl voulait habiter dans un pays très chaud. Elle a choisi le sud de la Californie.

(swissinfo.ch)

Suite de notre série de portraits de Suisses rencontrés sur le parcours de notre traversée des Etats-Unis. Avec Claude Koehl, qui aide les personnes s'établissant aux Etats-Unis à encaisser le choc culturel.

A la tête de l'entreprise Intercultural Services, basée à San Diego, Claude Koehl a inventé un nouveau métier: aider les gens qui s'installent aux Etats-Unis.

Claude Koehl ne fait pas de détours pour expliquer ce qui l'a amenée à s'établir dans le sud de la Californie: "Je voulais habiter dans un pays très chaud. J'ai regardé la carte, les possibilités de travail, et je me suis retrouvée ici, parce qu'il fait beau." Point d'arrivée d'un parcours en zigzag. Née en Afrique du Nord, d'un père allemand et d'une mère française, elle grandit entre le Tessin, l'Allemagne et la Suisse alémanique.

"A plusieurs reprises j'ai été confrontée à la difficulté de déménager d'un pays à un autre, d'apprendre non seulement la langue, mais aussi la philosophie, ou encore comment interagir avec les gens." En arrivant à San Diego, il y a cinq ans, Claude Koehl commence par lancer sa propre entreprise de traduction. "Mais très rapidement, j'ai eu des demandes qui allaient au-delà des services purement linguistiques, et qui étaient plutôt du type culturel", explique t-elle.

Aujourd'hui Intercultural Services travaille en particulier avec de grandes entreprises, comme Novartis, pour aider leurs employés qui débarquent en Californie. Objectif : qu'ils soient opérationnels, et efficaces, le plus vite possible. Claude Koehl leur offre un soutient logistique: trouver un logement, une voiture, effectuer des démarches administratives, etc.

Mais elle tente aussi de développer leur faculté de s'intégrer à la société américaine, au travers de séminaires de formation. "Nous essayons d'atténuer le choc culturel. On a beau lire des choses, partir en vacances, ça n'est pas la même chose de s'installer quelque part pour des raisons professionnelles, dans un contexte où l'on ne connaît pas les règles du jeu."

Un métier qui est sans doute promis, la globalisation aidant, à un bel avenir. Ce que confirme Claude Koehl: "Il y a un très grand besoin. En ce moment, c'est en train d'exploser, nous travaillons sept jours sur sept." Une évolution à mettre aussi sur le compte du dynamisme économique de la région de San Diego. On y attend 1 million de nouveaux habitants lors des dix prochaines années.

Pierre Gobet, San Diego

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×