Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Swissmobile: une Suissesse à Hollywood

Francine Lecoultre est arrivée il y a sept ans à Los Angeles.

(swissinfo.ch)

Suite de notre série de portraits de Suisses rencontrés sur le parcours de notre traversée des Etats-Unis. Avec Francine Lecoultre: créatrice de costumes et de textiles pour le cinéma et la publicité.

Elle vient de participer au tournage de "The Cell", en habillant notamment Jennifer Lopez. Portrait de Francine Lecoultre: créatrice de costumes et de textiles pour le cinéma et la publicité.

Ce n'est pas Beverly Hills. Le quartier où vit Francine Lecoultre a des airs de banlieue calme, avec ses petites maisons parsemées sur la colline. Deux chevaux derrière la maison. On est presque à la campagne. Pourtant, l'immensité de Los Angeles est toute proche. "Les studios Universal sont à 10 minutes", glisse Francine Lecoultre.

Hollywood est devenu le lieu de travail de cette ancienne prof de l'Ecole normale de Fribourg. Son rôle: créer des costumes ou - plus original - des textiles, inédits et évocateurs. C'est ce qu'elle a réalisé pour "The Cell", qui sort le mois prochain sur les écrans suisses, et avant lui pour "Mission to Mars", "Batman et Robin" ou encore "Star Trek". Ainsi que pour toute une série de films publicitaires.

La Vaudoise est arrivée il y a sept ans à Los Angeles, à l'occasion d'un congé sabbatique. Là, elle décide de suivre une formation et, au bout d'un an, de rester sur place. Assez rapidement, elle va commencer à travailler, sur les tissus, pour des productions importantes, en conjuguant recherche technique et créativité.

Parmi ses atouts, sa formation: "les créateurs européens ont une formation pratique qui est beaucoup plus développée qu'ici", explique Francine Lecoultre. "Quand je créé un costume, j'ai l'avantage de savoir exactement comment le réaliser." Elle aime d'ailleurs mettre la main à la pâte, en fabriquant elle-même les textiles qu'elle dessine.

Francine Lecoultre semble en tout cas bien loin du Hollywood de la rubrique people des magazines. Son regard sur la machine à rêve de la planète est double: bien sûr il y a le côté glamour, les soirs de première ou la cérémonie des Oscars. "Mais il y a aussi le côté travail, qui est beaucoup moins élégant, puisque le tournage se déroule souvent dans des conditions difficiles. Un travail qui est intense et qui demande une grande résistance".

Pierre Gobet, Los Angeles

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×