Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Télécoms du futur cherchent clients désespérément

Le salon IUT Telecom World à l'heure de la prudence.

(Keystone)

Alors que les promesses de 1999 sur l’accès mobile à Internet sont enfin à portée de main, le marché nous propose la télévision en direct.

Swisscom mise sur les connexions mobiles à haut débit, mais le secteur ne sait pas quels services demanderont les clients.

Le futur, c’est aujourd’hui, pour autant que l’on ne soit pas trop exigeant. Voilà quel aurait pu être le slogan de l’édition 2003 du salon IUT Telecom World.

Télévision, accès à Internet et aux e-mail, cartes géographiques, jeux, photos et vidéos, paiements, tous ces services sont déjà disponibles sur un téléphone portable. Le hic, c’est que la vitesse, la qualité de l’image et du son, le prix ou encore la fiabilité laissent souvent à désirer.

La TV en direct s’invite

Telecom 1999 nous promettait le web mobile, cette fois, c’est la télévision en direct qui est invitée. Pour les clients de l’opérateur italien TIM, c’est une réalité. Ils peuvent recevoir, gratuitement pour l’instant, des programmes TV sur un mobile à la norme actuelle GPRS.

Bien que saccadée, l’image est acceptable pour autant que l’on dispose de l’un des rares appareils dotés d’un grand écran couleur.

«Le but n’est pas de visionner des films mais les infos ou les résumés sportifs. C’est une étape pour familiariser nos clients jusqu’à la mise en place en 2004 de notre réseau UMTS», explique un responsable de TIM.

Visiophonie et maris volages

Le lancement à grande échelle en Europe de la téléphonie mobile de la troisième génération (3G) est attendu avec un mélange d’espoirs et de craintes par les opérateurs.

Ils espèrent qu’elle rendra vraiment utilisables toutes ces applications, mais ils redoutent que le consommateur ne morde pas à l’hameçon.

Le modèle économique de l’UMTS demeure une grande inconnue. Quel prix les clients sont-ils disposés à payer et pour quels services?

Loin des doutes des Européens, les Asiatiques voient déjà plus loin que l’horizon. En démonstration, Sanyo propose la télévision numérique sur un mobile sans passer par un opérateur.

Le téléphone capte directement le signal des chaînes. Des émissions et un standard TV numérique, destinés uniquement aux mobiles, sont même prévus pour 2005.

Les mobiles 3G devraient envahir nos vitrines dans un an. Des appareils dualmode UMTS/GPRS, avec d’amples écrans couleurs à haute résolution, dotés de deux caméras, dont une côté clavier, pour faire de la visiophonie.

En plus de lui parler, on pourra voir son correspondant dans l’environnement où il se trouve. Belles scènes de ménage en perspective pour les maris volages qui devront expliquer à leur femme pourquoi ils n’enclenchent pas la fonction caméra lorsqu’elle appelle.

Chez Mitsubischi, le mobile sert aussi de clé électronique pour ouvrir une porte, alors que NTTDoCoMo l’utilise pour gérer la maison (lumières, TV, etc.). Un téléphone version couteau suisse.

Swisscom mise sur le haut débit

L’UMTS et le WiFi, voilà le credo de Swisscom. L’opérateur estime que l’accès mobile à Internet à haut débit offre de fortes perspectives de développement.

«Dans quelques années, il sera naturel pour tous d’utiliser en déplacement les applications qui sont aujourd’hui accessibles uniquement depuis un poste fixe», prédit Carsten Schloter, CEO de Swisscom Mobile.

Avec Swisscom Eurospot, le géant bleu est devenu le plus important fournisseur d’accès WiFi d’Europe. La société propose 2150 zones qui permettent une connexion à Internet avec un ordinateur portable.

L’opérateur suisse s’est même associé au géant des logiciels Microsoft pour concevoir des solutions dans le domaine de la transmission mobile des données.

Pour l’UMTS, le réseau de Swisscom couvre déjà plus de 50% de la population. Le géant bleu annonce une carte PC intégrant les technologies GPRS, WiFi et UMTS. Le laptop se connectera ainsi automatiquement au meilleur réseau disponible.

D’ici à la fin de l’année, les entreprises suisses pourront accéder à des services 3G, mais le grand public devra attendre 2004.

Au final, le succès de l’UMTS et du WiFi dépendra de la simplicité d’utilisation, des applications disponibles, du prix des appareils et des services. Mais, même si elle est adoptée par les clients, les analystes considèrent que la 3G ne sera pas rentable avant 2010.

La téléphonie sur Internet

Autre tendance, la téléphonie via Internet (Voice over Internet Protocol) qui fait passer les communications sur le réseau informatique. Pour l’heure, ce système intéresse surtout les multinationales et les administrations publiques.

La VoIP permet de placer sur un même réseau la voix et les données. Résultat, le coût d’un appel vers une filiale à l’étranger est nul. De la start-up au géant mondial, tous les acteurs s’intéressent à cette technologie prometteuse.

swissinfo, Luigino Canal

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.