Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tariq Ramadan suscite aussi la polémique aux USA

Tariq Ramadan devrait se rendre cet été dans l'Indiana.

(Keystone)

La venue de l'ex-chargé de cours en philosophie de l’université de Fribourg n’est pas vue d’un bon oeil par tout le monde aux Etats-Unis.

Tariq Ramadan, recruté par une université catholique américaine, est une personnalité controversée en Suisse comme en France.

L'homme qui s'impose en France comme un interlocuteur de référence lorsqu'il s'agit d'évoquer l'Islam dans les banlieues s'apprête à partir pourles Etats-Unis.

Selon l’université Notre Dame, à South Bend, près de Chicago, Tariq Ramadan doit arriver aux Etats-Unis en août avec femme et enfants pour commencer ses activités d’enseignement et de recherche à partir de l’automne.

«Tariq Ramadan supervisera des recherches et une série de publications, enseignera et développera de nouveaux cours sur le dialogue inter-religieux, la résolution des conflits et la paix», déclare Julie Titone, porte-parole de l’université.

Laquelle précise que l’universitaire suisse d’origine égyptienne a fait acte de candidature à ce poste, ouvert depuis deux ans, et que son recrutement n’est pas temporaire, mais permanent.

Une université progressiste

«M. Ramadan a été retenu sur la base de nombreux facteurs, en particulier son expérience de l’enseignement, ses publications, et les réseaux de soutiens qu’il a aux Etats-Unis, puisqu’il a notamment été invité à donner des conférences par le Conseil des Eglises», ajoute la porte-parole.

L’université Notre Dame est un prestigieux établissement catholique. Elle est généralement considérée comme une université progressiste et proche du Conseil des Eglises, un mouvement de chrétiens de gauche.

A Notre Dame, Tariq Ramadan dirigera le département des études sur la paix et le dialogue œcuménique de l’Institut Kroc pour la Paix Internationale.

L’institut porte le nom de sa bienfaitrice, la défunte Joan Kroc, héritière de la fortune de Ray Kroc, le père de la restauration rapide en tant que créateur de… MacDonald’s! Le détail ne manque pas de piquant, car Tariq Ramadan a été impliqué dans le mouvement anti-mondialisation.

Soupçons et accusations

La venue aux Etats-Unis d’un auteur qui a suscité la controverse en Suisse et en France est regardée avec suspicion par les organisations juives américaines qui l’accusent d’antisémitisme, ainsi que par les familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001, qui l’accusent d’avoir des liens avec le terrorisme.

Selon des informations parues dans la presse suisse et française, les familles des victimes affirment en effet, dans le cadre des poursuites judiciaires qu’elles ont lancées après les attentats de New York et Washington, que Tariq Ramadan entretient des relations avec Al-Qaïda.

Il est également reproché au petit-fils du fondateur des Frères Musulmans d’être membre de cette organisation islamiste, qui serait proche du Hamas.

Par ailleurs, les allégations de soutien aveugle à Israël que Tariq Ramadan a formulées à l’encontre de plusieurs intellectuels juifs français amènent certaines personnalités juives américaines à le taxer de racisme.

«Tariq Ramadan fait des généralisations erronées et stigmatise des gens à cause de leur religion», déclare ainsi Gabriel Schoenfeld, rédacteur en chef de la revue «Commentary».

«Je ne suis pas sûr qu’il va améliorer le dialogue œcuménique aux Etats-Unis», poursuit M. Schoenfeld. Celui-ci déplore déjà que «les départements ayant trait au Proche-Orient dans les universités américaines ont fait l’objet d’une prise de contrôle par des radicaux qui expriment des opinions antisémites».

«Les sermons et les conférences de Tariq Ramadan ont paru projeter un message de modération, mais cela masque un ordre du jour qui nourrit les divisions», souligne pour sa part Jason Isaacson, directeur international du Comité Juif Américain.

Lequel précise que son organisation, - l’une des associations juives les plus influentes aux Etats-Unis - «suit de près» le dossier Ramadan.

La confiance de Notre Dame

Tariq Ramadan a toujours réfuté toutes les accusations qui sont portées contre lui, et de son côté, l’université Notre Dame défend aujourd’hui son embauche.

«Nous sommes convaincus que le message de Tariq Ramadan en termes de non-violence et de dialogue entre les religions est authentique et correspond à la mission de notre institution», affirme Julie Titone, porte-parole de l’université.

Elle estime par ailleurs que la procédure de délivrance de visa par le Département d’Etat à M.Ramadan prendra «un peu plus longtemps qu’à l’habitude en raison de la controverse qui l’entoure». Cependant, la porte-parole de Notre Dame «ne s’attend à aucun problème».

En ce qui concerne le visa qui est demandé au nom de M. Ramadan par son futur employeur américain, le directeur international du Comité Juif Américain estime que «s’il y avait des preuves quelconques de lien avec Al-Qaïda ou d’autres groupes terroristes, cela serait évidemment un motif d’interdiction d’entrée sur le territoire».

Néanmoins, Jason Isaacson se dit «confiant de voir le gouvernement examiner avec soin le dossier».

swissinfo, Marie-Christine Bonzom, Washington

En bref

- Tariq Ramadan, professeur de philosophie de l’université de Fribourg, a été recruté par Notre Dame, un prestigieux établissement catholique progressiste, à South Bend, près de Chicago (USA).

- Il s’y rendra en août, et commencera son enseignement en automne (cours sur le dialogue inter-religieux, la résolution des conflits et la paix).

- Personnalité à la fois populaire et controversée en Suisse comme en France, sa venue suscite des critiques de la part des organisations juives américaines ou des familles victimes des attentats du 11 septembre 2001.

- Néanmoins, l’université Notre Dame réfute les accusations portées contre lui et lui accorde sa confiance.

- Reste encore pour Tariq Ramadan à obtenir son visa pour les USA.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×