Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tennis: Marc Rosset éliminé de Monte-Carlo

Marc Rosset ne voit toujours pas le bout du tunnel.

(Keystone)

Le Genevois (ATP 60) a été battu 6-4 6-4 par l'Espagnol Carlos Moya (ATP 25) au premier tour du tournoi Masters Series de Monte-Carlo. Marc Rosset a ainsi subi sa septième défaite (la quatrième depuis avril 2000) en huit rencontres face au dernier joueur à avoir réussi le doublé Monte-Carlo/Roland-Garros (1998).

Malgré une défaite honorable, face à un adversaire classé tête de série no 16, Marc Rosset ne pouvait masquer un énorme ras-le-bol, un sentiment d'injustice par rapport à tous les sacrifices consentis durant les derniers mois.

«Chaque semaine, c'est pareil: j'ai des occasions dans tous mes matches, mais je ne parviens pas à les transformer. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir comme ça, mais si je devais me décider aujourd'hui, j'arrêterais la compétition», lançait le numéro 2 helvétique, avant de fondre en larmes.

Ce discours est celui d'un homme meurtri, qui traîne son «spleen» depuis de longs mois. Le Genevois a ainsi subi sa sixième défaite consécutive, et il n'a plus connu les joies d'un succès depuis sa victoire face à l'Italien Gianluca Pozzi à Marseille, en février.

Ce discours est surtout le même que Rosset avait tenu à l'issue de sa défaite face au Marocain Hicham Arazi, au Masters Series de Miami, match dans lequel il avait également compté un break d'avance au 2e set, avant de s'incliner en deux manches.

Si le Genevois a livré un match solide, son manque de confiance s'est grandement ressenti, notamment au service (10 doubles fautes commises au total, pour simplement 6 aces). «Ces doubles fautes, cela démontre parfaitement à quel point les risques que je prends ne paient plus», expliquait-il.

Ces risques, il les a notamment pris dans la 2e manche, dans laquelle il mena 4-1, après avoir converti la seule balle de break qu'il s'est procurée tout au long de la rencontre (au total, le Genevois n'a réussi que douze points à la relance). Rosset n'est pas parvenu à conserver ce break d'avance, et il a concédé les cinq derniers jeux de la rencontre.

Désormais seul Suisse en lice, Roger Federer (ATP 22) affrontera mercredi l'Italien Davide Sanguinetti (ATP 55), avec une belle opportunité d'atteindre les quarts de finale, puisque le Russe Marat Safin (ATP 1), son adversaire théorique en huitièmes, a été sorti par le Français Arnaud di Pasquale (ATP 67).

swissinfo avec les agences


Liens

×