Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Terrorisme: huit arrestations en Suisse

Huit mois après le triple attentat contre un quartier résidentiel de Riyad qui avait fait 35 morts et près de 200 blessés, la police fédérale helvétique a arrêté jeudi huit ressortissants étrangers.

Ils sont tous soupçonnés de soutien logistique à une organisation criminelle.

Contactée vendredi par swissinfo, l'ambassade des Etats-Unis à Berne a salué l'opération menée par les autorités helvétiques.

Et son porte-parole Bruce Armstrong de préciser que les Américains seraient prêts à offrir une assistance aux Suisses, sous quelque forme que ce soit. A condition, bien sûr, qu'ils en fassent la demande.

Trois victimes suisses

Huit jours après le triple attentat de Riyad du 12 mai 2003, les autorités helvétiques ouvraient une enquête contre inconnu.

En effet, lors du drame, un ressortissant suisse avait perdu la vie et trois autres (des collaborateurs de la compagnie aérienne Jet Aviation) avaient été blessés.

Les investigations ont porté sur des soupçons de participation et de soutien à une organisation criminelle, d'assassinat, d'emploi avec dessein délictueux d'explosifs et de lésions corporelles.

Une centaine de policiers

Le volet helvétique de l'enquête a donné lieu à des interrogatoires et à des perquisitions dans les cantons de Vaud, de Genève, d’Argovie, de Berne et de Zurich.

Ces opérations ont mobilisé une bonne centaine de policiers, des fédéraux et des cantonaux qui ont travaillé en étroite collaboration.

Au total, une vingtaine de personnes ont été interrogées à titre de témoins. Et, finalement, huit ressortissants étrangers ont été placés en détention préventive.

Le secret de l'enquête

A ce stade, le parquet fédéral n'a pas voulu donner d'autres informations sur les personnes arrêtées, pour ne pas nuire au bon déroulement de l'enquête.

«En l'espèce, souligne d'ailleurs le Ministère public de la confédération (MPC), la présomption d'innocence s'applique aux différents intéressés.»

Et d'ajouter qu'il serait «faux de les classer dans une religion ou un groupe ethnique».

En outre, «il est impossible au stade actuel de l'enquête» de dire si ces personnes sont liées au groupe terroriste Al Qaïda.

Investigations en cours

Contactée par swissinfo, la porte-parole de l'Office fédéral de la police (OFP) n'est guère plus loquace.

«Je ne peux pas vous communiquer la nationalité des personnes appréhendées, dit Danièle Bersier. D'autant que les investigations sont encore en cours.»

Spécialiste du terrorisme international, Roland Jaccard, lui, apporte plus de précisions: «Il s'agit de gens de l'organisation Al Qaïda, membres du réseau Gamer Al-Ghamdi».

«Et notamment de Saoudiens qui appartenaient au Jihad islamiste du Golf, une organisation proche d'Al Qaïda», poursuit le consultant auprès de l'ONU.

Selon Roland Jaccard, ces hommes se trouvaient en Suisse «pour y installer des cellules dormantes. Parmi eux, des responsables des finances, des personnes spécialisées dans la propagande, et peut-être aussi de futurs kamikazes».

La Suisse est concernée

Le triple attentat en ville de Riyad du 12 mai 2003 avait entraîné la mort de 35 personnes (des Saoudiens, des Libanais, des Soudanais et des Egyptiens) dont neuf terroristes.

Et, selon les autorités saoudiennes et américaines, il portait la marque d'Al Qaïda, le réseau terroriste d'Oussama Ben Laden.

Le terrorisme fondamentaliste islamique représente un danger croissant pour l'ensemble du monde aligné sur l'Occident, déclarait, il y a quelques mois, Urs von Daeniken.

La Suisse est donc aussi concernée, précisait le chef du service d'analyse et de prévention (SAP) de l'Office fédéral de la police, même si elle ne constitue pas une cible primaire.

Les groupes impliqués dans des activités terroristes entretiennent souvent des relations avec des personnes installées en Suisse, confirmait Urs von Daeniken.

Pour autant, concluait-il, cela ne signifie pas automatiquement que ces personnes ont participé activement à des attentats ou qu'elles sont impliquées dans les structures opérationnelles des organisations terroristes.

swissinfo et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×