Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tessin: les députés acceptent de financer des écoles privées

Pour favoriser le libre choix, les députés acceptent de financer des écoles privées.

(Keystone)

Le Grand Conseil tessinois vient d´accepter le principe des «bons à la formation» pour l´école privée. Il a dit oui tant à l´initiative «Pour un libre choix de l´école» qu´à son contre-projet. Mais, le peuple doit encore trancher.

Cette décision est historique. Le bras de fer a pourtant duré deux jours. Et de manière tout à fait inattendue, les députés tessinois ont accepté aussi bien l'initiative déposée en 1997 que le contre-projet voulu par les démocrates-chrétiens.

Les deux propositions ont franchi le cap après des débats passionnés qui ont divisé partisans et adversaires de l'enseignement privé. Elles ont été acceptées par le PDC, la Lega, l'UDC et quelques députés radicaux.

L'initiative qui avait récolté 24 000 signatures en 1997 prévoit que les «bons à la formation» seront versés aux élèves des écoles privées, lycées compris. Elle propose un financement de presque 10 millions de francs par année.

Le contre-projet en revanche limite cette aide à la scolarité obligatoire avec des coûts annuels réduits de moitié. Environ 2000 jeunes Tessinois fréquentent les écoles privées.

Le débat a surtout été d'ordre idéologique: au Tessin la plupart des écoles privées sont chapeautées par l'église catholique et le mouvement conservateur de «Communion et Libération». Les députés opposés à leur financement, radicaux et socialistes craignent un affaiblissement de l'école publique.

D'ores et déjà un comité pour la promotion et la défense de l'école publique s'est constitué au Tessin. Si l'initiative est retirée, un référendum serait lancé contre le contre-projet lors d'une votation populaire prévue pour le début de l'année prochaine. Dans un cas comme dans l'autre donc, le dernier mot ira au souverain.

Gemma d'Urso, Lugano

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×