Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tour de Romandie: les Italiens une nouvelle fois à la fête

Gilberto Simoni qui précède Manuel Beltran à Nendaz.

(Keystone)

Si Frigo conserve son maillot vert de leader, un autre coureur de la Péninsule s'est encore illustré samedi. Entre St-Aubin et Nendaz, Gilberto Simoni s'est imposé au terme d'un très beau final. Privant du même coup Sven Montgomery d'une première victoire chez les professionnels.

«Je suis un peu déçu car j'avais vraiment envie de remporter cette étape. J'ai peut-être lancé le sprint un peu trop tôt et malheureusement cela a servi les intérêts de Simoni et Beltran. Mais j'ai la preuve que je peux m'imposer lors d'une grande course», concédait le Bernois, un brin désabusé.

En forme depuis le début de la semaine, Sven Montgomery a une nouvelle fois tenté d'émerger du peloton lors de la dernière difficulté de la journée. Et son entreprise a bien failli être couronnée de succès.

Ce n'est en effet que dans les derniers mètres de l'ascension en direction de Nendaz qu'il a dû s'avouer vaincu. Meilleur Suisse du Tour, il pointe à la sixième place du classement général, à moins de deux minutes de leader, Dario Frigo.

Ce dernier a dû puiser dans ses ultimes ressources pour ne pas s'écrouler: «j'ai pu compter sur mon équipe pour conserver mon maillot vert», reconnaissait le coureur italien. «Il faisait très chaud et la course s'est déclenchée très vite avec la première attaque dès le début de la course. J'ai vraiment dû serrer les dents pour ne pas décrocher dans la dernière montée».

Le récent vainqueur de Paris-Nice, l'un des meilleurs coureurs actuels sur les courses d'une semaine, est désormais assuré de remporté ce 55ème Tour de Romandie qui s'achèvera, dimanche, à Genève.

Mathias Froidevaux, Nendaz


Liens

×