Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tourisme: les régions suisses s'unissent pour séduire la clientèle lointaine

logo

(Keystone)

Sous la houlette de Suisse Tourisme, les régions et les villes de Suisse collaborent de plus en plus pour séduire la clientèle lointaine. A l'instar des cantons de Genève, Vaud et Valais qui tirent un bilan positif de leur offre commune.

Alors que certains politiciens rêvent d'une hypothétique Suisse des régions, elle est déjà partiellement réalisée pour les touristes d'Asie, du Moyen-Orient ou d'Amérique du Nord. Depuis plusieurs années, ils peuvent ainsi visiter la «lake Geneva and Matterhorn region», fruit de la collaboration des Office du tourisme de Genève, Vaud et Valais.

Tirant mardi le bilan de cette offre groupée, les trois offices ont souligné le succès de cette démarche dans les marchés d'outre-mer. Leur part des nuitées hôtelières pour ces marchés représente un tiers de celles enregistrées dans toute la Suisse, alors que par rapport à l'ensemble des touristes fréquentant la Suisse, les trois cantons n'attirent qu'un quart d'entre eux.

Pour les quatre ans à venir, le produit «lake Geneva and Matterhorn region» va donc également être proposé dans plusieurs marchés émergeants tels que la Chine, l'Inde et l'Amérique du Sud.

Reste à savoir si la formule est applicable à d'autres régions de Suisse. Selon François Bryand, directeur de Genève Tourisme, les trois cantons ont l'avantage de partager un fleuve commun: le Rhône. «Zurich, le Tessin et les Grisons ont proposé un produit régional commun (Heidi Land), mais le concept me semble moins cohérent», remarque François Bryand.

Eva Brechtbühl de Suisse Tourisme rappelle de son côté que son organisme fait tout pour favoriser la collaboration entre les différents partenaires du pays. Une convention a d'ailleurs été signée en avril dernier entre les différents offices du tourisme suisse pour renforcer et mieux coordonner leurs actions. Une conférence des directeurs régionaux a également lieu six à huit fois par année.

Selon Eva Brechtbül, le regroupement régional n'est qu'une des réponses possibles: «Tout dépend de la clientèle visée. Mais d'une manière générale, plus on s'éloigne de la Suisse, plus le regroupement est large».

Suisse Tourisme propose en fait des regroupements selon la clientèle ou le marché visé. Eva Brechtbühl donne l'exemple d'une offre de week-end prolongé pour une clientèle haut-de-gamme intéressée par la culture: «Une vingtaine de villes suisses font partie de ce groupe marketing.»

L'offre peut également avoir comme point commun la famille (une campagne est prévue pour 2001) ou une période hors-saison, comme l'automne. «L'important, tient à préciser Eva Brechtbühl, est de bien coordonner les différents efforts de promotion touristique. Il ne faut pas que des offices démarchent sur des marchés identiques à trois mois de distance».

Frédéric Burnand

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×