Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe Murdoch a indemnisé 37 victimes d'écoutes téléphoniques pratiquées dans les années 2000 par le tabloïde britannique News of the World. Parmi elles, l'acteur Jude Law a touché 156'000 euros après avoir passé un accord à l'amiable avec le groupe.

Plusieurs dizaines de personnalités ont porté plainte devant la justice, parmi les quelque 800 personnes victimes d'écoutes de la part de News of the World (NotW). Selon les avocats des victimes, la majorité d'entre elles sont parvenues à une transaction.

D'autres sont toujours en discussion, et une dizaine de cas devraient être examinés par la justice le 13 février. Un fonds d'indemnisation a été mis en place par le groupe de médias en vue d'éviter des poursuites au civil coûteuses, y compris en terme d'image.

Sienna Miller indemnisée

Parmi les personnalités déjà indemnisées l'an dernier figurent l'ex-petite amie de Jude Law, l'actrice Sienna Miller, pour 100'000 livres selon la presse, et James Hewitt, ancien amant de la princesse Diana.

L'ex-femme de Jude Law, Sadie Frost, le footballeur de Chelsea Ashley Cole et la chanteuse australienne Dannii Minogue font également partie des personnalités qui ont obtenu réparation.

774'000 euros versés

Le montant total des indemnisations dévoilées jeudi s'élève à plus de 645'000 livres (774'000 euros). Le magnat de la presse Rupert Murdoch a décidé la fermeture de NotW, plus gros tirage de la presse britannique, en juillet dernier.

Parallèlement à la procédure judiciaire, une enquête de police se poursuit sur les écoutes illégales. Une commission d'enquête poursuit ses auditions sur les pratiques des médias, en vue de formuler des propositions.

ATS