Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Équateur a annoncé jeudi sa décision d'inscrire au patrimoine culturel national "Georges le Solitaire". Cette tortue géante centenaire, dernière représentante de son espèce, est décédée en juin dans l'archipel des Galapagos.

Unique survivant de l'espèce "Geochelone Abigdoni", l'animal est mort de cause naturelle, après plusieurs tentatives infructueuses de reproduction, dans un centre d'élevage de tortues de cette réserve naturelle isolée dans l'océan Pacifique, à 1000 km des côtes.

Symbole

"Georges le Solitaire" constitue un symbole de la lutte pour la protection d'un "écosystème fragile dont la conservation est la responsabilité de tous", a indiqué le vice-ministre équatorien du Patrimoine, Juan Carlos Coellar, dans un communiqué.

Des chercheurs ont été chargés d'une étude visant à démontrer l'intérêt scientifique que présente le corps de cette tortue, qui sera embaumé avant d'être exposé dans l'archipel des Galapagos.

Entre 30'000 et 40'000 tortues représentant une dizaine d'espèces différentes vivent dans ces îles classées au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco depuis trois décennies et célèbres pour avoir inspiré la théorie de l'évolution des espèces du naturaliste britannique Charles Darwin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS