Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les actrices Penelope Cruz (à droite) et Jeanne Balibar ont toutes les deux été récompensées lors de la 43e cérémonie des César à Paris.

KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT

(sda-ats)

Le long-métrage "120 battements par minute" de Robin Campillo, sur le combat de l'association de lutte contre le sida Act Up, a remporté vendredi à Paris le César du meilleur film. La coproduction suisse "I am not your Negro" a été primée meilleur documentaire.

Déjà récompensé du Grand prix au festival de Cannes, cette grande fresque sur les années sida en France a remporté six statuettes lors de la cérémonie des César, sur 13 nominations. Outre celle du meilleur film, "120 battements par minute" a été primé pour son scénario, sa musique originale et son montage. Il a aussi permis à Antoine Reinartz de recevoir le César du meilleur acteur dans un second rôle et à Nahuel Pérez Biscayart celui de meilleur espoir masculin.

Cette soirée dédiée au septième art a aussi sacré Jeanne Balibar meilleure actrice dans "Barbara", de Mathieu Amalric, et Swan Arlaud, meilleur acteur dans "Petit Paysan" de Hubert Charuel qui par ailleurs obtenu le César du meilleur premier film. Les récompenses du cinéma français ont aussi distingué la performance dans un second rôle de Sara Giraudeau dans ce long-métrage.

"Au revoir là-haut", inspiré du roman de Pierre Lemaitre lauréat du prix Goncourt 2013 sur le destin de deux hommes pendant et après la Première Guerre mondiale s'est attribué cinq récompenses dont notamment le César de la meilleure adaptation et celui du meilleur réalisateur pour Albert Dupontel.

Côté suisse

Dans la catégorie des documentaires, c'est la coproduction suisse "I am not your Negro" du réalisateur haïtien Raoul Peck qui est repartie avec la précieuse statuette. Le film, déjà primé aux Bafta, les récompenses du cinéma britannique, est une méditation sur la représentation de l’identité afro-américaine, une invitation à remettre en question les fondements mêmes de ce que représente l’Amérique.

Une autre coproduction suisse "Les Gardiennes", de Xavier Beauvois, nominée dans quatre catégories dont le "meilleur espoir féminin", est repartie les mains vides. Dans cette dernière catégorie, dans laquelle était aussi en lice l'actrice franco-suisse Laetitia Dosch ("Jeune femme"), la statuette est revenue à Camélia Jordana pour "Le Brio".

Pour la première fois, un César du public a été décerné au film ayant fait le plus d'entrées en salles. Il a couronné "Raid dingue", de Dany Boon. Le César du meilleur film étranger est allé à "Faute d'amour", du cinéaste russe Andreï Zviaguintsev.

#MaintenantOnAgit

Lors de cette cérémonie dédiée à l'actrice Jeanne Moreau, décédée l'été dernier, un César d'honneur a été décerné à la comédienne espagnole Penelope Cruz, en présence du cinéaste Pedro Almodovar.

Cinq mois après l'affaire Weinstein et le mouvement #MeToo qui ont bouleversé Hollywood, le cinéma français s'est mobilisé contre les violences faites aux femmes. La plupart des participants à la cérémonie des César arboraient sur leur poitrine un ruban blanc marquant leur soutien à cette cause.

Dans un appel publié mercredi dans le quotidien Libération, plusieurs comédiennes françaises dont Vanessa Paradis, présidente de la soirée des César cette année, ont lancé la campagne #MaintenantOnAgit sur le modèle du mouvement Time's up à Hollywood

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS