Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

"Alliance mondiale" pour lutter contre la pédophilie sur le Net

L'Union européenne, les Etats-Unis et vingt autre pays, dont la Suisse, ont constitué mercredi à Bruxelles une "alliance mondiale" "pleine de bonne volonté" pour lutter contre la diffusion d'images de pédopornographie sur l'internet. Mais ils ne disposent pas de moyen de coercition.

"Plus d'un million d'images d'enfants victimes d'abus sexuels et d'exploitation sexuelle circulent actuellement sur l'internet. L'industrie de pornographie enfantine sur internet génère environ 50'000 nouvelles images chaque année, pour une valeur estimée à 250 millions de dollars à travers le monde", a rappelé la commissaire européenne en charge des Affaires intérieures Cecilia Malmström.

Elle s'exprimait au cours d'un point de presse avec le ministre américain de la Justice, Eric Holder, citant les statistiques de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

L'initiative vise à sensibiliser les autorités du monde entier afin de mieux identifier les victimes de ces actes pour les aider et de poursuivre leurs auteurs, a expliqué Cecilia Malmström. Les membres de l'alliance n'ont cependant aucun pouvoir de coercition.

L'UE s'est dotée d'un appareil législatif très sévère pour lutter contre la pédopornographie, mais souvent les serveurs sont localisés à l'étranger et, dès lors, hors d'atteinte pour la police et la justice.

Sans la Russie

Plus de 9500 sites et pages web à caractère pédopornographique ont ainsi été détectés en 2011 en Russie, selon l'ONG russe Ligue de l'Internet sans danger.

Or la Russie ne fait pas partie de l'alliance, qui regroupe les 27 Etats membres de l'UE, les Etats-Unis et vingt autres pays: Albanie, Australie, Cambodge, Corée du Sud, Croatie, Géorgie, Ghana, Japon, Moldavie, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Nigeria, Norvège, Philippines, Serbie, Suisse, Thaïlande, Turquie, Ukraine et Vietnam.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.