Toute l'actu en bref

Après une nuit bien trop courte, Roge Federer n'avait pas encore réalisé la portée de son exploit à Melbourne. "C'est seulement en me levant lundi mardi que j'ai réalisé que je ne rêvais pas", dit-il.

"Je n'ai dormi qu'une heure. En sortant de la chambre, là je me suis dit que ce n'était pas qu'un rêve, explique-t-il. Je dois admettre que c'est la première fois que j'éprouve cette sensation, c'est-à-dire avoir de la peine à croire que j'ai gagné le titre.''

Le trophée dans les mains pour la traditionnelle séance le lundi de photos du vainqueur - elle a été organisée cette fois dans les Carlton Gardens pour rappeler sans doute que Melbourne est une ville riche de jardins magnifiques -, Roger Federer a pu vérifier l'immense engouement médiatique suscité par sa victoire de dimanche, sa dix-huitième en finale d'un tournoi du Grand Chelem.

"Oui c'est vrai, c'était différent cette fois. Tout le monde voulait savoir si j'étais encore capable de le faire. J'ai gagné beaucoup de tournois du Grand Chelem. Mais j'ai le sentiment que cet Open d'Australie 2017 n'était pas un tournoi comme les autres. C'était plus grandiose..."

Roger Federer a, bien sûr, célébré cette victoire dans la nuit de dimanche à lundi. "Je ne suis pas rentré à l'hôtel me changer, sourit-il. Je suis parti directement du stade à la party avec mes affaires de tennis.... Nous avions un espace privé avec la famille et des amis. Il y avait aussi un DJ qui a pu passer les morceaux que nous voulions entendre. Je suis rentré à l'hôtel à 06.30. Une heure plus tard, les enfants étaient réveillés. Les garçons ont mis leurs jouets dans la coupe et les filles ont commencé à la nettoyer... C'est le premier titre que je gagne depuis que les jumeaux sont nés. Pour Mirka et moi, cela signifie quelque chose de spécial aussi.."

Roger Federer avoue ressentir des douleurs à l'aine. "Je dois faire aussi attention à mon genou gauche, celui qui a été opéré. Je ne peux pas le plier comme je le voudrais... Et je sens que mon dos me tire."

Dimanche, il avait précisé que sa jambe avait commencé à le faire souffrir lors de son deuxième tour face à Noah Rubin. Il est parti lundi soir de Melbourne pour rentrer en Suisse. Son retour sur les courts est prévu dans trois semaines à Dubaï. Il assure que ce répit de trois semaines lui suffira pour récupérer.

ATS

 Toute l'actu en bref